[UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3686
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par DarkChap »

Strax a écrit :Anti-Image, c'est jamais l'impression que j'ai eue. Il y a eu aussi des anti-héros à l'époque chez DC, comme Lobo par exemple. Cette mode des héros ambigus n'était pas uniquement visible chez Image.

On peut discuter de la qualité des histoires des années 90, peu importe chez quel éditeur. Il y a avait du bon et du mauvais. Mais ça reste une histoire de goûts personnels au bout du compte.
Ayant été ado dans cette période, mes préférences en lectures comics se portaient facilement vers DC, alors que je n'étais alors pas plus fan de l'éditeur que d'un autre (même si Batman était mon super-héros préféré).
J'aimais bien Spawn (bien que ma partie préférée soit celle approchant le numéro 100), et le Spider-Man de Todd McFarlane. Mais pour le reste, j'ai trouvé plus d'intérêt chez DC que chez Marvel et ses crossovers multiples, inutiles et à rallonge. Encore une fois, ce n'est que mon avis.

Superman armé ? Trois chapitres, et c'est tout !
Et si vraiment DC voulait tabler sur cette image, ils auraient montré Supes armé sur les couvertures, ce qui n'était pas le cas.
Il utilise des armes parce qu'il n'a pas entièrement recouvré ses pouvoirs. Il ne s'agissait en rien d'une situation appelée à durer. On le comprend vite en lisant l'oeuvre.
Lobo, c'est le mauvais exemple parce qu'il est très clairement parodique et parodique de ces héros badass des 90's. C'est DC qui se moque ouvertement de sa compétition de l'époque.

Le même Giffen a fait la même blague dans Ambush Bug :
Image
Tu as aussi la Doom Force de Grant Morrison :
Image
Enfin, plus des critiques que des parodies, tu as AzBats de Dennis O'Neil et Magog de Mark Waid : Image
Image

Par contre, ce serait avoir une mémoire sélective de penser que DC a toujours été anti-Image/Marvel dans les 90's parce que c'est pas non plus le cas.
Extreme Justice, le Superman avec un mullet puis électrique, Dr Fate et Guy Gardner massacrés :
Image
Image
Image
Image
Image
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5483
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par Strax »

Nan mais de toute façon faut pas croire que Marvel et DC se détestent non plus !
Ils ont toujours su se mettre d'accord pour ne pas se tirer dans les pattes !
Et au bout du compte, c'était pareil avec Image. Les auteurs savent très bien qu'un jour ou l'autre ils iront travailler chez la concurrence !
Y a évidemment aussi toujours quelques incompatibilités d'humeurs entre certains auteurs et éditeurs, mais même ainsi ça dure rarement !
Non, vraiment, c'est la mode générale des anti-héros très cyniques qui était visée par bon nombre d'auteurs. Tu peux facilement trouver des interviews là-dessus.
Concernant Lobo, c'est peut-être une question de point de vue, mais je ne l'ai pas toujours trouvé très parodique, même si je conçois que c'était une donnée du personnage (son humour particulier). J'avais plutôt l'impression que l'humour trentième degré servait d'excuse à l'exploitation du genre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3686
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par DarkChap »

Strax a écrit :Nan mais de toute façon faut pas croire que Marvel et DC se détestent non plus !
Ils ont toujours su se mettre d'accord pour ne pas se tirer dans les pattes !
Et au bout du compte, c'était pareil avec Image. Les auteurs savent très bien qu'un jour ou l'autre ils iront travailler chez la concurrence !
Y a évidemment aussi toujours quelques incompatibilités d'humeurs entre certains auteurs et éditeurs, mais même ainsi ça dure rarement !
Non, vraiment, c'est la mode générale des anti-héros très cyniques qui était visée par bon nombre d'auteurs. Tu peux facilement trouver des interviews là-dessus.
Par anti-Marvel/Image, je parlais des canons en termes de ton et de style graphique, celui du 90's EXTREME Badass, pas de maison d'édition.
De toute évidence, les maisons d'édition et leurs artistes ne se détestent pas. Ce que je voulais dire, c'est que si certains scénaristes (donc les vieux du Bronze tels que Giffen ou O'Neil mais également de plus jeunes arrivants fans de légèreté et de fantaisie tels que Morrison et Waid) étaient fermement opposés à cette évolution des comics vers ce style assez bête et ultra macho, c'était pas nécessairement une politique propre à DC dans son ensemble, comme en témoignent certains comics qui ont embrassé le style EXTREEEEEEME!!!
Concernant Lobo, c'est peut-être une question de point de vue, mais je ne l'ai pas toujours trouvé très parodique, même si je conçois que c'était une donnée du personnage (son humour particulier). J'avais plutôt l'impression que l'humour trentième degré servait d'excuse à l'exploitation du genre.
Lobo, c'est surtout du Giffen à l'origine or Giffen dans les 90's, c'est très exactement le contrepied des canons de l'époque.
A l'époque de Rob Liefeld et de Todd McFarlane, la JL de Giffen, c'est ça :
Image

D'ailleurs, Giffen l'a récemment rappelé dans une interview à propos du triste redesign du perso :
"It was back when, like, supposed heroes were out there shooting people and doing villainous stuff and claiming to be heroes, I thought I'd come up with a character that made fun of it."
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5483
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par Strax »

C'était pas vraiment une argumentation contre ton message en fait ! ^^
Je revenais plus sur la déclaration de Mavhoc, mais j'aurais peut-être dû être plus explicite !

Et pour Lobo, mon expérience avec le personnage se situe plutôt du côté Simon Bisley / Alan Grant ( Lobo - The Last Czarnian) !
Je me souviens par exemple de son Batman / Lobo très destroy (dans lequel Alfred Pennyworth est le commissaire et Gordon le majordome de Bruce Wayne).

La version de Giffen est plutôt ancrée dans les années 80. D'ailleurs, ce dernier a donné une interview en 2006, où il explique que d'une version parodique de Wolverine, le personnage lui a échappé pour devenir un personnage ultra-violent.
" I have no idea why Lobo took off. I came up with him as an indictment of the Punisher, Wolverine, bad ass hero prototype and somehow he caught on as the high violence poster boy. Go figure."
L'interview de Newsarama.com

Quoi qu'il en soit, c'est un personnage que j'aime beaucoup, quelle que soit la tournure qu'il a prise au fil du temps !
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3686
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par DarkChap »

Strax a écrit :Et pour Lobo, mon expérience avec le personnage se situe plutôt du côté Simon Bisley / Alan Grant ( Lobo - The Last Czarnian) !
Je me souviens par exemple de son Batman / Lobo très destroy (dans lequel Alfred Pennyworth est le commissaire et Gordon le majordome de Bruce Wayne).

La version de Giffen est plutôt ancrée dans les années 80. D'ailleurs, ce dernier a donné une interview en 2006, où il explique que d'une version parodique de Wolverine, le personnage lui a échappé pour devenir un personnage ultra-violent.
" I have no idea why Lobo took off. I came up with him as an indictment of the Punisher, Wolverine, bad ass hero prototype and somehow he caught on as the high violence poster boy. Go figure."
L'interview de Newsarama.com

Quoi qu'il en soit, c'est un personnage que j'aime beaucoup, quelle que soit la tournure qu'il a prise au fil du temps !
Tu ne peux pas faire une distinction entre Giffen et Grant pour la simple et bonne raison que le Lobo de Grant est celui de Giffen. Tu parles de The Last Czarnian mais tu sembles oublier que Giffen l'a coscénarisé, tout comme il a scénarisé/coscénarisé un grand nombre de miniséries/one-shots sur le personnage bien après les 80's, souvent avec Grant d'ailleurs.
L'effet dont parle Giffen, c'est tout simplement que plus on use d'une parodie, plus elle perd de son effet. La parodie prend une identité propre et en oublie d'où elle venait et ce qu'elle parodiait. Les Tortues Ninjas sont un exemple encore plus remarquable de ce phénomène.
En ce sens, Lobo est d'une certaine manière devenu ce qu'il était censé parodier, en particulier quand des auteurs n'étant ni Giffen ni Grant ont commencé à l'utiliser mais cette fois sans un traitement humoristique.
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5483
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par Strax »

Darkchap a écrit :L'effet dont parle Giffen, c'est tout simplement que plus on use d'une parodie, plus elle perd de son effet. La parodie prend une identité propre et en oublie d'où elle venait et ce qu'elle parodiait. Les Tortues Ninjas sont un exemple encore plus remarquable de ce phénomène.
Ben c'est précisément ce que j'ai ressenti à la lecture de ce comic...
Même si Giffen a supervisé Grant, on ne peut s'empêcher de penser que le personnage a dépassé le cadre de la parodie.
Et Lobo avait déjà du vécu à l'époque.
M'enfin, c'est juste mon avis et puis on s'éloigne du sujet de base là !
Darkchap a écrit :En ce sens, Lobo est d'une certaine manière devenu ce qu'il était censé parodier, en particulier quand des auteurs n'étant ni Giffen ni Grant ont commencé à l'utiliser mais cette fois sans un traitement humoristique.
Tu penses à Kieth peut-être ? Pas lu cette version !
Sinon, à mon sens, l'humour ne fait pas nécéssairement d'une oeuvre une parodie, même si c'est son intention à la base.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
crazy-el
Superman Addict
Messages : 8263
Enregistré le : 30 janv. 2013 18:54
Localisation : Montréal

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par crazy-el »

Triste que l'émission de Bernard Pivot existe plus, vous seriez ces invités :-D

Sur ce point Strax je suis d'accord, que ''l'humour ne fait pas nécéssairement d'une oeuvre une parodie, même si c'est son intention à la base.''

En tout cas bon débat.
''Quelque soit l'homme que tu deviendras, tu changeras le monde'', Jonathan Kent dans Man of Steel(2013)

Image

Avatar du membre
jc_dusse
Super Débutant
Messages : 61
Enregistré le : 17 mai 2013 23:59

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par jc_dusse »

désolé de me reveiller après tout le monde mais je me suis taper (pas d'autre mot) les 2 pavés de l'arc la mort de superman il y a quelques jours (j'avais lu le 1er à sa sortie et fait l'acquisition dernièrement du 2e) et n'y a t-il que moi qui trouve ça "super" indigeste ? les nouveaux "supermen" sur le papier me vendaient du rêve mais alors les histoires quelle douche froide... :freeze il n'y a que le vilain au final qui sort un peu son épingle du jeu (mais un peu seulement).

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5552
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par mavhoc »

Au contraire, l'arc "Reign of Supermen" est ma partie préférée ... Je conseille de ne pas lire trop rapidement, je pense que ceux qui trouvent ça indigeste se tapent tout beaucoup trop rapidement. Lire toute l'histoire de la mort et du retour de Superman c'est un peu en opposition avec l'attente même des auteurs qui pensaient d'avantage à faire des pauses entre chaque lecture.
Il faut apprendre à prendre son temps pour profiter des histoires ;)


(Enfin personnellement, je trouve la Mort de Superman, c'est à dire la première partie, juste totalement nulle donc bon ...)
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
Biggy
Super Boss
Messages : 2990
Enregistré le : 29 déc. 2012 09:19
Contact :

Re: [UC : DC Essentiels] La Mort de Superman

Message par Biggy »

Premier tome enfin lu^^

Après la très bonne anthologie sur Batman, la première œuvre sur le héros à laquelle je m’attaque est « La Mort de Superman ». Oui je ne démarre pas petit. En même temps, il s’agit là d’une saga importante dans l’univers du héros. J’en avais souvent entendu parler, il en est souvent fait référence. Un peu à l’instar de la mort de Gwen Stacy chez Marvel, c’est le genre de saga que tout le monde connaît, sans l’avoir forcément lu. C’est donc avec un profond intérêt que je me suis lancé dans ce premier tome et ses quelques cinq cents trente pages.

Doomsday, une créature maléfique, dévaste les Etats-Unis de long en large. Même la Ligue de Justice succombe face à une telle sauvagerie. Seul Superman reste debout face au monstre. Debout… pour son dernier combat. Désemparé, le monde entier assiste à la mort de son plus grand champions et tous se demandent : qui pourra le remplacer ?

Cette énorme saga, se suit à travers plusieurs séries, Superman, The Man of Steel, Adventures of Superman, Action Comics, JLA et Legacy of Superman. Pour plus de vingt chapitres pour ce premier tome.

D’emblée nous découvrons Doomsday, énorme monstre dans un uniforme intégral vert, une main attachée dans le dos, et l’autre déchirant peu à peu, au fur et à mesure des coups, son uniforme, pour laisser apparaître une main grise aux protubérances osseuses ! L’homme s’échappe d’un lieu inconnu et dès lors n’aura de cesse de marcher droit devant lui, détruisant tout sur son passage et tuant toutes personnes qu’il croise. Sans le moindre mot, sans la moindre émotion, il ne s’agit que d’une d’une énorme boule de muscles n’ayant pour unique objectif de tout ravager, de tout détruire. Sur sa route, il va retrouver la Ligue de Justice, dans une formule qui m’était assez inconnue (Booster Gold, Guy Gardner avec un anneau jaune, la fragile Ice, l’intrigante Maxima ou encore l’énigmatique Bloodwynd, entre autres). Et rarement j’ai vu une équipe de la Ligue de Justice se prendre une telle dérouillée, être aussi inutile. Et même si cette version de l’équipe ne semble pas présenter de véritables poids lourds, il est toujours impressionnant de voir un tel échec. Ils seront totalement incapable d’arrêter la marche en avant de Doomsday, tout comme le Gardien ou encore cette métamorphe de Supergirl. Personne jusqu’à l’arrivée de Superman. Les deux titans vont se livrer une bataille épique, les coups pleuvant alors qu’ils traversent le pays. Les ruines étant les seuls traces de leur passage.
Le point culminant de ce combat étant le Superman #75 où Dan Jurgens dans une intensité dramatique à son comble nous offre un épisode composé uniquement de pleines pages, rajoutant encore une plus grande dose d’émotions et de violences. Chaque page nous offrant des gros plans de cette bataille, nous montrant la violence des coups, nous conduisant jusqu’à l’inéluctable mort du héros.
Et si l’intensité et la violence se font bien ressentir tout au long de ces cent quatre vingt première pages. Cet ultime chapitre me laisse par contre sur ma fin. Je n’ai pas ressenti ce petit pincement au cœur, je n’ai même rien ressenti du tout. J’ai trouvé même assez ridicule la façon dont Superman nous quitte et facile la façon dont il se débarrasse de Doomsday. Doomsday est une force de la nature et pourtant, je n’ai pas l’impression que la mort de Superman soit justifiée.

La seconde partie traite d’un monde sans Superman. On assiste alors au deuil de quasiment toute la famille DC Comics. Allant des héros qui se rassemblent inconsciemment ensemble pour parler de ce que représente Superman, en passant par les parents de Clark, incapables de venir assister à l’enterrement de leur fils, afin de ne pas trahir sa double identité, obligés de dire au revoir à leur enfant à travers la télé. Sans oublier Lois, complètement abattue, coupable, détruite. Mais si au débout j’ai trouvé beau la façon dont elle pleurait sa moitié, j’ai très vite trouvé cela répétitif et au final peu crédible, presque faux. Nous avons le droit également au deuil des citoyens lambda de Metropolis, d’amis moins connus de Superman, mais pour qui le chagrin est tout aussi grand. Et que dire de Lex Luthor, simplement dégoutté de ne pas être le responsable de ce décès !
Mais si le décès de Superman a causé beaucoup de chagrin, certains se sont en revanche réjouit d’avoir le champ libre : les criminels. Et c’est une véritable vague de crime qui déferle sur Metropolis, orpheline de son plus grand protecteur. Tous réalisent alors à quel point ils se reposaient sur le protecteur de la ville. Cette partie se conclut, sur le chapitre, laborieux et trop zélé, où Jonathan Kent ce rend entre la vie et la mort pour ramener son fils avec lui dans le monde des vivants…

Démarre alors le règne des Supermen ! Superman est-il déjà de retour ? Qui sont ces quatre Supermen ? Autant de questions qui trouveront des réponses dans le volume 2.

Gros pavé, qui se lit plutôt bien. La trame principale est bonne. Il faut du culot pour oser tuer Superman ! Il est dommage par contre d’avoir autant d’histoires annexes (le Gardien, les Sous-Terriens, cette Justice League de seconds couteaux, les autres super-héros œuvrant à Metropolis) pour au final pas grand-chose. La plupart du temps ils sont le ventre mou de l’histoire. Alors oui, la saga est très longue, oui il faut combler, mais cela devient indigeste par moment et pas spécialement intéressant.
Les dessins sont plutôt de bonne voir d’excellente qualité, tout au long de tome. Dan Jurgens en tête. Et le look de Doomsday est juste terrible !

Bref, c’est un pan de l’histoire de Superman ! C’est un passage obligé pour tous les lecteurs de l’Homme d’Acier. Mais si la trame principale avec la mort de Superman, Lois, ses parents, Lex, la disparition de son corps est passionnante, tout le superflux autour est assez lourd sur l’estomac.
Bien écrit dans l’ensemble, il est dommage cependant, de mon point de vue, que la dite mort du héros ne soit pas plus émouvante, plus lourde pour nos cœurs. Après, le fait de savoir, vu le temps, que Superman revient et reprend sa place, joue sur la lecture aussi. Mais il manque une pointe d’émotion au moment crucial. Dommage également que le deuil de Lois ne soit pas plus émouvante que cela.
Cela reste une bonne lecture, riche en émotions, en combats et en suspense. Je lirais la suite avec plaisir.

Répondre