Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Pareil que pour les Comics, mais pour le cinéma et la télévision.
Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 14 - Question de Perspective / A Matter of Perspective


Image


L'Enterprise dépose le Commandant Riker et le Chef Ingénieur La Forge sur la Station Spatiale de Recherche Botanica IV, située en orbite autour de Tanuga IV, afin d'évaluer les progrès dans les recherches du Docteur Nel Apgar, spécialiste Tanugan des Ondes Krieger, une nouvelle source d'énergie prometteuse pour la Fédération. Au retour de l'Enterprise, le Capitaine Picard est averti que Riker est resté sur la Station pour s'entretenir une dernière fois avec le Docteur Apgar, mais au moment de sa téléportation, la Station explose, tuant Apgar.
L'Inspecteur Tanugan Krag accuse Riker de meurtre et exige son extradition, et selon la loi Tanuganne, Riker est considéré coupable tant qu'il n'a pas prouvé son innocence. Picard demande alors une audition de son Officier en Second sur l'Enterprise afin de déterminer s'il est coupable. L'enquête se fera dans le Holodeck qui reconstituera les évènements de la Station à partir des enregistrements des journaux de bord et des témoignages de Riker, Manua, la femme du Docteur Apgar, et Tayna, l'assistante de ce dernier.


Image


Rashômon appliqué à l'univers de Star Trek, ni plus ni moins. Une enquête reposant sur les témoignages des principaux intéressés qui divergent tous légèrement les uns des autres et contenant tous une part de vérité suivant le point de vue de la personne.
Un épisode à enquête dont on découvre la réponse à la fin, une autre utilisation intelligente du Holodeck, et surtout la résolution qui se fait non pas en ayant la véritable version de tout ce qui est arrivé, mais en la découvrant par la déduction, les faits scientifiques et les petites phrases prononcées dans les reconstitutions du Holodeck et qui semblaient anodines et non liées à l'affaire.
Et la petite scène de début d'épisode avec le cours de peinture qui préfigure l'air de rien le sujet (tout est question de point de vue), avec une petite touche d'humour de Data, c'est la petite cerise sur le gâteau.
Toujours être là où l'on ne vous attend pas tout en restant cohérent, parce que tout était déjà là depuis le début, c'est la marque d'un scénario de qualité.
Aime bien, Aime beaucoup (et pis y a Mark Margolis dedans) ! ^3^

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 15 - L'Enterprise Viendra d'Hier / Yesterday's Enterprise


Image

Attention chérie ça va sépaleurer !


Lors d'une mission de routine, l'Enterprise-D découvre une brèche dans l'espace-temps. Alors qu'ils étudient cette anomalie, l'Enterprise-C, censé avoir été détruit vingt ans auparavant, sort de la brèche en très mauvais état. Et à cet instant, l'Enterprise-D subit un changement radical, est devenu un vaisseau de guerre, et la Fédération des Planètes Unies est en guerre contre l'Empire Klingon. Si la Conseillère Deanna Troi et le Lieutenant Worf ne sont plus là, Tasha Yar est toujours vivante et occupe le poste tactique. En dehors de Guinan, personne ne semble avoir remarqué les changements.


Image


Retcon est un terme qu'on entend souvent dans le milieu des comics de super-héros et beaucoup moins dans celui des séries télé, et pourtant ce n'est pas si rare. L'exemple le plus connu étant celui de la série Dallas qui fit revenir à la vie Bobby Ewing d'entre les morts à la fin de la saison 9, simplement en expliquant que la majorité de cette saison n'était qu'un mauvais rêve de sa femme Pamela. Il est aussi question de ressusciter un personnage ici, mais de manière bien moins grossière et surtout, pas vraiment pour lui donner une nouvelle vie mais plutôt une nouvelle mort : Tasha Yar.


Image


En fait, c'est moins cynique que ça en a l'air. Pour rappel, Denise Crosby avait demandé à ce que son personnage soit tué parce qu'elle n'aimait pas la façon dont il était développé, ou plutôt non développé. Du coup, le dos au mur, les scénaristes la font mourir de la manière la plus directe et froide possible, rendant sa mort aussi cruelle qu'inutile (S01E22 Skin of Evil). D'ailleurs, quand Tasha va voir Guinan, celle-ci lui annonce que dans la ligne temporelle principale sa mort n'avait "aucun sens", une réplique dont on peut être sûr et certain que les scénaristes ne l'ont pas placée à la légère tellement elle est à prendre dans tous les sens du terme !
Bref, Denise Crosby avait également exprimé ses regrets d'avoir quitté la série aussi prématurément et fait savoir qu'elle souhaitait revenir. Or, cette troisième saison a connu un changement drastique en interne de la série. Michael Piller est devenu le scénariste en chef de TNG et a appliqué une nouvelle politique au sujet des scénarios, permettant aux scénaristes amateurs de soumettre leurs scripts et propositions à l'équipe (contre l'avis de Paramount Television). C'est ainsi d'ailleurs que Ronald D Moore est passé du simple fan au créateur qu'il est devenu depuis. Pour faire court, le script de Trent Christopher Ganino a été retenu et des changements ont été faits pour inclure entre autre Tasha Yar.


Image


Et donc, Tasha Yar a eu droit à une fin bien plus honorable et travaillée que ce qui fut fait à la va-vite originellement. Et on ne s'en rendra pas compte tout de suite, mais tout ce qui est arrivé dans cette chronologie alternative a bel et bien eu un impact sur la continuité de base, et c'est un véritable plaisir que de le découvrir lorsque ça revient dans l'histoire !

Mais l'épisode ne tient pas uniquement sur ce retcon.
On sent une nette hausse dans le budget de la série et en particulier dans cet épisode. Le changement de chronologie implique une version différente de l'Enterprise et de son équipage, en guerre contre les Klingons et à l'ambiance bien plus sombre qu'habituellement. L'éclairage est ainsi plus tamisé et fait superbement ressortir les ombres, le département maquillage n'a pas lésiné sur les blessures sanglantes et mortelles. Oui, parce que là, quand un personnage meurt ce n'est pas suite à un tir propre au laser ou à de l'anémie, mais à un gros charcutage de la jugulaire, par exemple.


Image


Les acteurs sont aux anges, ça se ressent, en particulier du côté de Patrick Stewart et Whoopi Goldberg qui livrent des performances remarquables, surtout quand ils se renvoient la balle. L'intrigue de Tasha Yar donne au personnage tout ce qu'elle n'a pas eu le temps d'avoir dans la première saison et surtout une sortie bien plus héroïque et poignante.
Toute l'intrigue est basée sur des enjeux qui dépassent l'Enterprise en terme de vies humaines comme de l'Histoire de cet univers. Les sacrifices sont de fait à égale proportion, et on ressent tout le dilemme qui pèse sur les épaules de Picard, devant tout parier sur l'intuition de Guinan et l'espoir que "l'autre" chronologie dont il n'a pas la moindre connaissance soit meilleure pour la Fédération et les valeurs qu'elle défend.


Image


Faut-il le préciser ? C'était l'un des meilleurs épisodes de la série, sans concession, sans facilité (je craignais de voir Worf aux commandes d'un des vaisseaux Klingons à la fin de l'épisode), honnête et pas dans le pathos. Tout l'épisode s'est concentré non sur la guerre mais sur les hommes et femmes qui habitent les Enterprise, sur l'horrible choix qui doit être fait en des temps pareils, où l'avenir de l'humanité et des autres espèces qui forment la Fédération des Planètes Unies est en jeu. Encore une fois, une écriture intelligente et mature.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 16 - Paternité / The Offspring


Image


Data invite Deanna Troi, Wesley Crusher et Geordi La Forge dans son labo et leur présente une version non définie d'un androïde créé par lui-même, sur la base de son propre modèle et des récentes avancées dans la technologie cybernétique de la Fédération. Il le décrit comme étant son enfant et le nomme Lal ("bien-aimé" en hindi). Après l'avoir activé il l'invite à choisir son sexe et son apparence. Après réflexion et avec l'aide de Deanna Troi, l'androïde choisit d'avoir l'apparence d'une jeune humaine.
Mis au courant, la Fédération envoie l'Amiral Haftel pour effectuer une évaluation du gynoïde, mais ce dernier est bien déterminé à transférer Lal sur une des bases scientifiques de Starfleet, même contre l'avis de Data et de sa fille.


Image


Jonathan Frakes (William T Riker) apparaît très peu dans cet épisode parce qu'il s'occupe également de la réalisation pour la première fois, et ce ne sera pas la dernière.
The Offspring sert un peu de prolongement à l'épisode The Measure of a Man de la saison deux, en y ajoutant une dimension plus humaine et touchante au personnage de Data. Dans sa quête d'humanité, il souhaite faire l'expérience de la paternité et apprendre à son enfant les coutumes humaines. Lal apprend vite et parvient même à faire des contractions ("I've" au lieu de "I have"), ce que Data est incapable de faire.
Tout l'épisode met en avant l'apprentissage de Lal, avec son père mais aussi avec Guinan au Ten Forward, ce qui donne lieu à des passages humoristiques (Lal apprend le concept du flirt, ce qui amène Data à demander à Riker quelles sont ses intentions envers sa fille) mais aussi attendrissants (lorsque Lal prend la main de son père de manière maladroite pour exprimer l'affection).


Image


On aurait aussi pu faire passer Haftel pour le salaud de l'épisode, insensible et intransigeant, mais comme on est dans TNG et pas dans Discovery ou Picard, ce sont des officiers humains et complexes, pas des clichés vivants, qui nous sont offerts, même quand ils n'apparaissent que le temps d'un épisode. Et de son côté, le Capitaine Picard joue le chaud et le froid, entre exaspération à l'encontre de Data (donnant naissance à ce qui est certainement l'un des facepalm les plus utilisés de l'histoire des gif de facepalm) et plaidoyer pour laisser un père et sa fille ensemble des plus efficaces.
Image
Mais c'est avec Data que l'on parvient aux scènes les plus touchantes, les plus déchirantes. La fin de l'épisode atteint un degré de quasi cruauté lorsqu'arrive une terrible nouvelle et qu'au "je t'aime, père" de sa fille, l'androïde lui répond "je voudrais pouvoir ressentir la même chose pour toi", ponctué d'un "je le ressentirai pour nous deux" de Lal. Ou comment faire naître des émotions chez le spectateur à partir d'une scène jouée sans émotions. Brent Spiner est effroyablement efficace, la scène est terriblement déchirante.
On pourra penser ce qu'on veut des performances d'acteur de Frakes, le gars a su tirer la mise en scène la plus efficace possible pour un épisode qui aura du mal à vous laisser insensible et qu'il sera tout aussi dur d'oublier.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3- Épisode 17 - Les Péchés du Père / Sins of the Father


Image


Suivant le programme d'échange d'officiers Fédération-Klingon, le Commandant Kurn a demandé à être placé sur l'Enterprise au poste de Commandant en Second, mais son style de commandement typiquement Klingon reçoit un mauvais accueil de la part de l'équipage, en particulier du Lieutenant Worf, qui finit par apprendre qu'il s'agit de son petit frère qu'il pensait avoir péri avec leurs parents. Ce dernier a été élevé par Lorgh, un ami de Mogh, le père de Worf, et n'a su que plus tard qui était sa vraie famille.
Il révèle à Worf qu'il est en fait venu sur l'Enterprise pour lui annoncer que leur père a été accusé de traîtrise à titre posthume par Duras, le fils du rival de Mogh, à cause d'évènements qui auraient mené au massacre de Khitomer. Une telle accusation jettera l'opprobre sur la famille de Mogh durant sept générations. Worf annonce au Capitaine Picard qu'il doit prendre congé de l'Enterprise en urgence afin de défendre l'honneur de son père en remettant ce jugement en cause dans un défi. S'il perd il sera condamné pour trahison à la place de son père, comme l'exige la loi Klingon. Jean-Luc, estimant que son intérêt et celui de la Fédération sont également en jeu dans l'affaire, accompagne son Lieutenant afin d'assister au Conseil Klingon. Kurn insiste pour être le Cha'Dlch, ou second, de Worf durant le défi, mais ce dernier lui demande de ne pas révéler leur lien de parenté, qui signifierait sa mort s'il perdait le défi. Sur place et face au Haut-Conseil Klingon, Worf fait face à l'étrange requête de K'mpec, le Chancelier Klingon, de laisser tomber le défi et de retourner à la Fédération. De son côté, Kurn est grièvement blessé par Duras après avoir refusé de trahir Worf. C'est Picard qui prendra sa place de Cha'Dlch.


Image


Une intrigue politique Klingon qui va alimenter nombre d'épisodes à venir qui leur sont consacrés, un récit sur l'honneur et la responsabilité, et surtout un ajout de plus au catalogue de la culture Klingon. Le tout avec une caractérisation de Worf aux pitits oignons, force et honneur.
Indispensable.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Èpisode 18 - Allégeance / Allegiance


Image


Alors qu'il se repose dans ses quartiers, le Capitaine Picard est enlevé par un appareil inconnu, et se retrouve dans une cellule en compagnie de deux autres prisonniers, le Cadet de Starfleet Haro de la planète Bolarus IX et le Philosophe Kova Tholl de Mizar II. Ils sont peu après rejoints par le violent Esoqq de Chalnoth. Si Picard parvient à unir les efforts de chacun pour tenter de s'évader, il découvre qu'il leur est impossible de sortir de la cellule.
Pendant ce temps sur l'Enterprise, un faux Picard a pris la place du Capitaine, mais son étrange comportement et ses ordres commencent à inquiéter l'équipage principal sur sa santé et son aptitude à diriger le vaisseau.


Image


Un épisode plus léger que ce qu'il semble être à la base. On joue un peu sur le principe du double maléfique, mais un double maléfique plus subtil que d'habitude. Quant à la partie centrée sur le vrai Picard qui cherche le moyen de s'évader, ça aurait pu être plus tendu que ça ne l'a été. Mais cette partie avait une atmosphère à la Cobra de Terasawa pas dégueu, avec ses personnalités diverses et cette ambiance du loup caché dans la bergerie.
C'était le Picard Show, littéralement. Le gars chante, joue les allumeuses avec Beverly Crusher et dans le même temps se prend pour Hercule Poirot.
Pas un grand épisode dans l'absolu (en comparaison des trois précédents en tout cas, mais un bon épisode malgré tout) mais du grand Patrick Stewart. Et des prototypes des frères Bogdanoff dans le futur, lorsqu'ils seront devenus enfin ce qu'ils ont toujours voulu être, des extra-terrestres. Rien que pour l'hommage, Respect Star Trek, z'étiez pas obligés. :sleep


Image


À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 19 - Les Vacances du Capitaine / Captain's Holiday


Image


Sous la pression de ses premiers officiers, le Capitaine Picard accepte finalement de prendre quelques jours de vacance sur Risa, une planète dédiée au plaisir. À peine arrivé, il est embrassé par une inconnue, afin de repousser Sovak, un Ferengi trop insistant. Ce dernier accuse alors Jean-Luc de conspirer avec cette femme, Vash, pour l'empêcher de récupérer un disque de données qu'elle lui aurait dérobé.
Peu intéressé par ces peccadilles, le Picard retourne dans sa chambre et y découvre deux Vorgons qui se présentent comme faisant partie de la Brigade Temporelle...
Image
...deux Vorgons qui se présentent comme étant des Agents de Police Voyageurs Temporels du 27ème siècle, à la recherche d'une arme puissante appelée la Tox Uthat, capable de stopper la réaction nucléaire d'une étoile. Il s'agit en fait d'une invention d'un scientifique du 27ème siècle qui aurait remonté le temps pour la dissimuler au vingt-deuxième siècle sur cette planète. Et selon leur archives, c'est Picard qui trouvera cet objet sur Risa.
Jean-Luc retourne vers Vash et la questionne sur ce Tox Uthat. La femme prétend être l'ancienne assistante d'un archéologiste qui aurait localisé l'engin et placé les informations sur le moyen de le trouver dans le disque de données. Et les voilà partis à l'aventure.


Image


Une aventure aux accents d'Indiana Jones, c'est la promesse de cet épisode aux faux airs d'épisode Holodeck, mais qui en propose tous les ingrédients. C'est aussi, d'une manière différente de l'épisode précédent, le Picard Show, bien plus même puisque l'Enterprise et son équipage sont absents les trois-quarts du temps.
Mais contrairement à l'épisode précédent, ce ne sont pas les qualités de chef et de diplomate du Capitaine qui sont mises en avant, mais son esprit d'aventurier, sa soif de découverte et d'exploration, le tout assaisonné d'une romance avec la très charmante Vash, incarnée par Jennifer Hetrick. C'est en ce sens qu'on se rapproche d'un épisode Holodeck.

C'était un épisode sympathique et repose-cervelle, nous permettant de passer un peu de temps avec un Jean-Luc Picard qu'on a peu l'occasion de voir. Ça fait plaisir.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 20 - Tin Man / Tin Man


Image


L'Enterprise accueille à son bord Tam Elbrun, un émissaire Bétazoïd de la Fédération, pour l'emmener dans un système solaire éloigné. Malgré, ou à cause de ses grands pouvoirs télépathiques, Elbrun est atteint d'instabilité mentale, selon Deanna Troi qui l'a eu comme patient par le passé.
Il est envoyé en mission pour tenter de convaincre le Tin Man, un vaisseau spatial géant doué de raison, de s'éloigner d'une étoile sur le point de devenir une super nova, et surtout de parvenir à le faire rejoindre la Fédération avant que les Romuliens ne s'en emparent.
Le voyage sur un vaisseau aussi peuplé que l'Enterprise s'avère éprouvant mentalement pour Elbrun, qui a du mal à filtrer les innombrables pensées de l'équipage, mais il se lie d'amitié avec Data dont l'absence d'esprit organique lui procure un certain répit.
Arrivé sur le lieu donné mais devancé, l'Enterprise est attaqué et réduit à l'incapacité par un Warbird Romulien. Ce dernier entame les discussions avec le Tin Man, mais grâce à ses pouvoirs, Elbrun découvre que les Romuliens envisagent de le détruire s'ils ne peuvent pas se l'accaparer, et avertit le Tin Man de leurs intentions. Ce dernier se débarrasse facilement d'eux mais endommage également un Enterprise déjà mal en point dans l'attaque.

Effectivement, Tam Elbrun partout où tu passes, t'chio père. C'était la vanne que je devais placer et qui ne fera rire que moi, j'en suis bien conscient. Mais j'assume, et j'ai presque pas honte de l'avoir faite.


Image


Cet épisode semble reposer sur le problème mental d'Elbrun, ainsi que sur la solitude et le besoin d'avoir quelqu'un dans sa vie pour se sentir pleinement entier, accompli. Mais plus on avance et plus on comprend que cette histoire concerne Data. Rien que le titre est déjà un indice, la référence à l'Homme de Fer Blanc (Tin Man) du Magicien d'Oz, qui voulait avoir un coeur pour être capable d'aimer ramène à la quête d'humanité de Data. Et la morale révélée par le final est bel et bien basée sur ce besoin de l'être humain, ou l'être vivant d'une manière générale, de ne pas être seul, cette recherche de "l'âme soeur", et d'un endroit que l'on considère comme chez soi. Et c'est Data lui-même qui a cette révélation finale qu'à défaut d'avoir un coeur, il a au moins trouvé son chez soi.
Et puis peut-être découvrira-t-il un jour, à l'instar de l'homme de fer blanc, qu'il a déjà un coeur.


Image


C'est marrant, j'ai passé trois-quarts de l'épisode à me dire que c'est sympa mais pas folichon comme histoire, que l'implication directe des Romuliens changeait un peu de leurs habituelles interventions faussement civilisées lors desquelles ils menaçaient à demi-mot et jamais directement, et que c'était le seul truc qui ressortait de cette intrigue qui ronronne et dont on sait déjà comment elle va se terminer.
Et Boum, tout s'imbrique bien, les idées se rassemblent et le sujet véritable se dévoile. Très belle scène finale, absolument attendrissante, entre Troi et Data.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 21 - Fantasmes Holographiques / Hollow Pursuits


Image


Afin de combattre une épidémie de fièvre Correllium sur Nahmi IV, l'Enterprise doit livrer des échantillons de tissu biologique Mikulak, dont le transport est toujours délicat. L'un des containers se met à fuir et l'équipage n'a d'autre choix que de le détruire pour éviter de contaminer les autres échantillons.
Le Chef Ingénieur La Forge fait part au Commandant Riker de son souci avec l'un de ses hommes, Reginald Barclay, que certains surnomment Brocoli et qui a la tête ailleurs dernièrement, notant également qu'il est toujours en retard. Il demande de fait au Capitaine de transférer Reginald dans un autre vaisseau, mais Picard lui suggère plutôt d'essayer de s'intéresser à Reginald, d'arrêter de lui donner ce surnom, de le mettre en confiance et de le voir comme son meilleur ami.
Ce dernier manque en fait d'assurance et passe la plupart de son temps libre dans le Holodeck, évitant tout contact avec ses collègues et préférant côtoyer leur version fantasmée pour se défouler et relâcher de la pression.
Alors que Geordi prend conscience des problèmes de timidité et la fuite de la réalité de Reginald, le vaisseau expérimente des problèmes de failles dans certains de ses systèmes qui prennent de plus en plus d'ampleur.


Image


Reg fait son entrée dans la série et dès cet instant, il est devenu l'un de mes personnages préférés de TNG. C'est certainement l'un des personnages les plus attachants de la saga, de par son humanité, ses erreurs et sa lutte constante contre sa timidité. Pourtant ça commence mal, parce que sa première apparition nous le montre comme un conard arrogant prenant plaisir à tabasser ses supérieurs masculins et jouer les Dom Juan avec ses supérieures féminines dans ses fantasmes. Mais on comprend vite que tout ça n'est qu'un moyen pour lui de fuir sa situation permanente d'inconfort auprès de son entourage au travail, face auquel il se sent mis à l'écart et pas vraiment le bienvenu, ce qui est assez vrai. Il n'a de plus aucun ami, et forcément dans l'espace cette situation doit être assez étouffante.


Image


Certains pourront voir dans cet épisode et le personnage de Reg une caricature du monde des fans, et des trekkies en particulier, notamment dans leurs rapports obsessionnels avec les personnages de cet univers. Et selon Sally Caves, scénariste de l'épisode et créatrice du personnage de Reg, c'est bel et bien le thème du jour.
Mais que ce soit voulu ou non, le personnage a dépassé les intentions initiales de sa créatrice et a trouvé sa propre vie, devenant l'un des perso préférés des fans de Star Trek, et ce n'est vraiment pas difficile de comprendre pourquoi. Contrairement à la plupart des membres de l'équipage principal, il n'a pas cette assurance, cette confiance en soi et ces nerfs d'acier lors de ses heures de service. Il lutte contre sa timidité et on ressent bien cette épreuve à chaque fois qu'il tente de s'exprimer face aux autres. Il prouve bien à la fin qu'il a tout autant sa place sur l'Enterprise que les autres, mais pour lui ce ne sera jamais facile, quand bien même il est entouré de personnes aussi bienveillantes que Picard et La Forge. Et c'est ce côté maladroit et hésitant qui rend Reg attachant, parce que ça fait du bien de voir un personnage de ce style aussi bien traité sans qu'il ne devienne une caricature de geek comique qui passe son temps à enchaîner références sur références comme autant de clins d'œil navrants au spectateur. Reginald Barclay est un personnage humain et faillible autant qu'efficace et charmant, un personnage traité avec autant de sérieux que les autres et pas un bouffon.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 22 - Les Jouets / The Most Toys


Image


L'Enterprise est appelé pour venir en aide à la colonie basée sur Beta Agni II qui a subi la contamination de ses réserves d'eau. Ils rencontrent le Jovis, un vaisseau appartenant au commerçant Zibalien Kivas Fajo, qui possède justement le composé extrêmement rare requis pour neutraliser la contamination, le hytritium.
Le composé ne pouvant être téléporté, le Lieutenant-Commandant Data est chargé de transporter la cargaison en navette en faisant plusieurs arrêts. Mais lors du dernier voyage il se fait kidnapper et sa navette est détruite, menant l'équipage à penser qu'il a lui aussi été détruit.
Data se retrouve en fait emprisonné par Fajo, qui se révèle être un collectionneur des objets et êtres vivants les plus rares de l'univers, et Data était l'objet de ses convoitises.


Image


Hum.
J'aimerais bien dire qu'il s'agit d'un de mes épisodes centrés sur Data préférés, mais je trouve qu'il lui manque quelque chose pour que ce soit le cas. On explore le côté pacifique / pacifiste du personnage en essayant de déterminer jusqu'où il peut garder ce trait, et il est clairement montré ici qu'il n'a aucune limitation (dans le genre des trois lois de la robotique d'Asimov). Ce qui signifie qu'il refuse de tuer par choix et non parce que ça lui est physiquement impossible. Ce qui le rend d'autant plus admirable, je trouve. Cela dit, il y a une scène assez ambiguë concernant l'androïde, dans laquelle on laisse penser que peut-être, Data a tué sciemment quelqu'un.
Mais le final est malheureusement tiré par les cheveux et cède trop à la facilité.


Image


Et en fait, je devrais plutôt dire que c'est pareil pour tout ce qui touche à l'intrigue.
D'abord l'Enterprise est à la recherche d'un composé chimique extrêmement rare, tombe par chance sur un vendeur qui se trouvait justement dans le coin et qui se trouve être en possession de la quantité suffisante de ce composé chimique, et personne se pose des questions ?
Et Deanna Troi discutait tranquillos avec sa copine dans les couloirs du vaisseau pendant toutes les discussions avec ce Fajo, plutôt que de participer aux transactions ? De plus on l'a déjà vue ressentir la fourberie et le mensonge chez des occupants d'autres vaisseaux sans avoir à être sur la passerelle, mais là elle en avait clairement rien à foutre.
Le pire c'est que le scénario ne cherche même pas à justifier son absence. On la voit juste dans les couloirs à taper la discute, et pis c'est marre.
Et enfin, Data a beau dire à Fajo qu'il ne lui obéira pas et qu'il fera tout pour s'enfuir, il ne reste jamais près de la porte que son ravisseur ouvre pourtant fréquemment pour venir le voir. Vu le système d'ouverture automatique, il pourrait aisément passer la porte au moment où quelqu'un entre, mais à chaque fois que quelqu'un vient le voir il est à l'extrême opposé de la porte. Et Fajo ne pourrait absolument rien faire pour l'empêcher de quitter son vaisseau s'il passait cette porte, à part bien sûr menacer de tuer un de ses serviteurs, mais ce ne serait pas très fructueux à terme.


Image


Bref, une bonne idée de départ, et toutes les petites scènes de l'équipage lorsqu'ils pensent que Data est mort sont sympa voire touchantes (Picard qui en donnant un ordre à Worf, qui a remplacé Data à son poste, l'appelle Data, suivi d'un terrible silence). Mais ça ne sauve pas un script maladroit et plein de facilités.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5712
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Star Trek - Avant 2009 (séries, films, jeux, etc)

Message par Strax »

Saison 3 - Épisode 23 - Sarek / Sarek


Image


Sarek, l'Ambassadeur Vulcain de la Fédération, est arrivé à bord de l'Enterprise, en compagnie de sa femme Terrienne Perrin, afin de participer à une conférence dont le but est de poser les bases d'une relation commerciale entre la Fédération et les Légarans, une race extra-terrestre ayant finalement accepté de rencontrer la Fédération, après quoi il prendra sa retraite.
Image
Le Capitaine Picard a préparé en son honneur un concert de Musique de Chambre, mais au cours de celui-ci, Sarek se met à pleurer. Plus tard, plusieurs membres de l'équipage du vaisseau commencent à se comporter de manière irrationnelle et violente les uns envers les autres, au point qu'une bagarre générale éclate au Ten Forward.
Le Docteur Crusher et Deanna Troi pensent que Sarek souffre du rare syndrome de Bendii, une version Vulcaine d'Alzheimer qui affecte les Vulcains de plus de 200 ans et qui consiste en la perte de contrôle de ses émotions et l'émission d'une "empathie imposée", déstabilisant les émotions des personnes autour d'eux.
Picard cherche un moyen d'aider Sarek, mais les aides de l'Ambassadeur nient tout problème. Le Capitaine de l'Enterprise songe alors à annuler la conférence avec les Légarans.


Image


Un très bel épisode, autant grâce à la performance de Mark Lenard que grâce à celle de Patrick Stewart. Deux grands acteurs capables de magnifier n'importe quel scénario par leur génie. À elle seule, la scène de la lutte de Picard contre le flot d'émotions Vulcaines qui l'assaillent vaut le détour. Et toute la construction de l'épisode autour de la confiance entre Picard et Sarek, de la difficulté de dire à un homme qu'il perd ses facultés et pour celui-ci de reconnaître ses problèmes, est magistrale autant que minutieuse. Et ce genre de chose ne peut être réussi qu'avec de grands acteurs.

À suivre.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Répondre