[Dynamite/Vestron] Kiss

Marvel, IDW, Image, Valiant et tous les autres sont réunis ici.
Répondre
Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5631
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

[Dynamite/Vestron] Kiss

Message par mavhoc »

Kiss a le droit à quelques publications françaises. Il faut en profiter puisque l'on parle quand même du groupe de rock le plus présent en comics, ceux qui ont même inventé le procédé (les joies du marchandising) et qui demeurent relativement vivant sur la scène comics (là où musicalement on est à la troisième ou quatrième tournée d'adieu).

Publié par Vestron, Kiss : Army of Darkness (édité par Dynamite aux USA) est un cross-over improbable entre Evil Dead et Kiss, oui oui, le groupe de rock.
Cette mini-série de 5 numéros propose un remake du troisième film de la saga Evil Dead dans une ambiance franchement nanardesque où Kiss sont les véritables héros avec un Ash en personnage principal qui ne comprend pas grand-chose de sérieux disons le.
Kiss se trouve être téléporté dans le passé en 1979. Avec l’absence du groupe, Ash ne rencontre pas sa copine à un concert du groupe et ne devient pas l’élu d’Evil Dead 3 (et ne vit pas les aventures des deux premiers). De fait, il doit quand même retourner dans le passé pour restaurer la temporalité.

Le comics est surtout une excuse pour exagérer les membres de Kiss, disposant de pouvoirs magiques gigantesques, assumant leur humour parfois un peu faible dans une ambiance actionner très proche des séries B des années 80.
Il faut le dire, c’est vraiment un comics pour les fans du groupe. Je ne pense pas que les amateurs d’Evil Dead puissent s’estimer satisfaits. Après, disons le, je ne suis pas grand connaisseur de la saga, donc je peux tout à fait me tromper et il est possible que des fans apprécient le traitement de Ash, mais honnêtement j’en doute.

Le scénario se laisse aller de manière simpliste, sans vraiment d’efforts, avec beaucoup de grosses ficelles, de solutions sorties de nul part et d’exagération au niveau des personnages.
Le dessin, assez classique, n’a rien d’exceptionnel.

Pour autant, en tant que fan de Kiss, je trouve forcément cela amusant de les voir ainsi, chaque référence, bien que peu subtile, m’a quand même amusé et le comics se lit quand même avec un certain plaisir et une grande fluidité.
Loin d’être exceptionnel, ni même inoubliable, je pense pour autant qu’on peut s’intéresser à ce comics si on est fan du groupe de rock.

Image
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5631
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: [Dynamite/Vestron] Kiss

Message par mavhoc »

Je ne pensais pas animer ce topic avec un second message si tôt, mais voilà que Dynamite sort une nouvelle série Kiss avec le doux nom de Phantom Obsession et un scénario digne d'un des pires nanars que la Terre ait porté.

On le sait, quand on prend un comics Kiss, on ne va jamais voler bien haut, mais là je dois avouer que l'on est face à du lourd.

On commence avec un flash-back d'un homme fuyant d'autres individus, en plein Tokyo. Ceux-ci le retrouvent et l'exécutent en le faisant écraser par une sorte de Godzilla ... Et on n'est qu'à la planche 2 ! C'est WTF mais ça commence comme ça.
On enchaîne ensuite avec Kiss, particulièrement mal dessiné, qui a été invité à un concert privé exceptionnel, organisé par un des hommes les plus riches du monde, Darius Cho, qui a demandé à Kiss de toujours garder son maquillage (chacun ses fantasmes, pas de jugement). Darius Cho semble pourtant un homme étrange, cachant aux membres du groupe où ils se trouvent. Du coup, les musiciens font quand même un concert et là le public, en réalité des robots, les attaquent. Cela force les membres à utiliser leurs pouvoirs secrets qu'ils ignoraient avoir ! Que de retournement !

Vous l'aurez compris, le scénario est très mal écrit malgré quelques idées intéressantes : Kiss est toujours doté de pouvoirs magiques dans les comics, là ils auraient oublié ceux-ci, ce qui peut donc produire un effet intéressant autour de ce "mystère". Pour autant, le côté Godzilla, la vitesse d'exécution, le scénario cousu et recousu de fils blancs rend le comics assez peu agréable.
Ajoutons à cela un dessin particulièrement loupé donnant le sentiment que Kiss est composé d'adolescentes (alors que l'Histoire est censée se passer de nos jours) et on ressent presque un malaise.
Malaise qui s'achève avec le paradoxe évident : si l'histoire se déroule de nos jours, alors on est censé avoir Eric et Tommy à la batterie et à la guitare, de fait on aurait une déconnexion avec les autres comics où on préfère mettre en avant les membres originaux Peter et Ace.

Bref, à ne réserver qu'aux fans du groupe qui clairement ne se respectent pas assez. Ca tombe bien, c'est mon cas.

Image
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Répondre