Justice Society: World War II (2021)

DC Universe Animated Original Movies, le point fort de chez DC !
Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19633
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Justice Society: World War II (2021)

Message par Vittorini »

Enedred a écrit :
04 mai 2021 21:40
Ha oui, effectivement pas encore dispo en DVD ! Ceci explique cela ^^'
Même pas. Je l’ai pris en digital, étant moins cher et n’étant pas spécialement rassuré après la déception de Superman : Man of Tomorrow.

Pas avant le 26 mai pour la France, tous supports confondus.
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3694
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: Justice Society: World War II (2021)

Message par DarkChap »

Vu ce soir! Dans l'ensemble, je l'ai plutôt apprécié, notamment parce ça fait plaisir d'avoir droit aux héros de la JSA, qu'on a si peu croisé au cours des 10 dernières années, depuis Flashpoint. J'aime beaucoup le style visuel et le ton général du film.

Maintenant, il y a quand même quelque chose qui m'a vraiment dérangé, le film a s'appelle Justice League : World War II et ils n'étaient pas capables de se contenter d'un film suivant la JSA durant WWII, affrontant des allemands et des ennemis classiques de la JSA tels que Johnny Sorrow, Degaton ou Vandal Savage.
Non, il était apparemment indispensable de trouver un moyen d'en refaire à nouveau...Flashpoint, avec son Barry Allen perdu dans un monde parallèle qui n'est qu'une uchronie du sien, avec en bonus son Clark Kent qui n'est jamais devenu Superman et son Aquaman nazi prêt à en découdre avec Wonder Woman...
La bataille finale oppose la JSA à des monstres aquatiques et à des atlantes armés de fusils laser.
..la seconde guerre mondiale quoi...
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
knightwing
Super Entrainé
Messages : 391
Enregistré le : 07 mai 2016 12:44

Re: Justice Society: World War II (2021)

Message par knightwing »

Perso le film m'a fait ni chaud ni froid. Je trouve qu'on accroche pas vraiment avec tous les persos et l'histoire est pas super intéressante, c'est la 2nde guerre mondiale, il y a des nazis et on rajoute des super-vilains ou des monstres pour faire des méchants qui font jeu égal avec la JSA, mais à aucun moment elles sont vraiment incarnées ces menaces, et en fait on s'en fout. Enfin, moi je l'ai vécu comme ça :/

Avatar du membre
Strax
Super Héros
Messages : 5508
Enregistré le : 30 juin 2013 05:53

Re: Justice Society: World War II (2021)

Message par Strax »

Acheté dans la semaine et vu aujourd'hui.

Comme pour Superman - Man of Tomorrow, je suis un peu mitigé, mais dans l'ensemble c'était plutôt agréable.
Les nombreux rebondissements apparaissent au bon moment pour relancer l'intrigue, il y a des scènes d'action vraiment impressionnantes, une diversité de décors époustouflante, on voyage beaucoup et on se débarrasse enfin de cette impression de décors vides qui parasitait nombre de films du DCUAOM. Un excellent travail sur les décors, c'est trop rare pour ne pas le noter. Et les combats font des victimes, même dans les rangs des héros, apportant à tout ce décorum un aspect tragique prononcé.
On a malheureusement un casting réduit de la JSA, mais ça permet de mieux les développer (malgré une proéminence de Wonder Woman), en espérant une éventuelle suite (ce qui ne paraît pas impossible vu la fin du film) avec le reste des membres.

Reste que, d'un film censé être centré sur la JSA, un film dont le titre est littéralement Justice Society, on vire dans sa seconde partie un poil trop sur... la JLA. C'est pas comme si la JSA n'avait pas ses propres Némésis à affronter quand même. J'aurais par exemple préféré l'utilisation de la Injustice Society, plutôt que ce qu'on nous présente ici, ou du moins l'un d'entre eux, comme Per Degaton.
Par moments on a l'impression de se retrouver face à une autre adaptation de Flashpoint, notamment à travers les conflits entre certains personnages ou le caractère d'un autre. C'est vraiment dommage parce que, comme je l'ai déjà dit, on a de jolis rebondissements dans l'intrigue qui font avancer l'histoire et voyager tout ce beau monde.
Man of Tomorrow avait un problème de rythme dans ses scènes (notamment d'action), ici le problème de rythme intervient pendant les dialogues qui ont... des blancs... qui cassent... le rythme du film... entre la fin de la phrase d'un perso... et la réponse de son interlocuteur. C'est vraiment bizarre et pas agréable.
Enfin, le chara-design est assez irrégulier. Surtout vers la fin. Voilà.

Justice Society - World War II est un film divertissant. Il demande cependant une suite qui fasse la part belle pour de bon à la Justice Society, c'est le bon moment pour les sortir de la naphtaline. Et pas comme des faire-valoir pour la Ligue. Un 13/20 pour l'intention et la bonne volonté, mais rendez la même copie au prochain devoir et c'est la sanction assurée. On a quand même frôlé le hors-sujet.

Le DC Showcase, comme très souvent, est de qualité. Le sujet m'a particulièrement captivé, étant fan de l'oeuvre originale, il s'agit de Kamandi, le Dernier Garçon de la Terre, écrit par Paul Giacoppo (le film Scooby Doo et Batman : l'Alliance des Héros) et réalisé par Matt Peters (Lego DC Shazam - Magic & Monsters).
Un véritable hommage à l'oeuvre de Kirby, ça pète de couleurs dans tous les coins, certains décors semblent même directement retranscrits depuis le comic, et l'histoire reprend beaucoup de passages des premiers numéros. Mais faites-en une série, ce serait sublime !
On retrouve bien évidemment Kamandi, mais aussi Tuftan, Ben Boxer et d'autres perso de cet univers, et les comédiens sont remarquables, notamment Cameron Monaghan dans le rôle-titre.
Un court-métrage qui fait évidemment honneur à l'oeuvre de Jack Kirby, tout le contraire de Female Furies finalement. Content de voir qu'on sait encore faire du travail de qualité aux États-Unis, contrairement à ce qu'on peut voir dans certains comics.
"With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

Avatar du membre
Brutal Destr0y333r
Super Héros
Messages : 5853
Enregistré le : 27 oct. 2013 13:59

Re: Justice Society: World War II (2021)

Message par Brutal Destr0y333r »

Je me suis éclaté !

Avatar du membre
Jason Todd
Super Légende
Messages : 14687
Enregistré le : 23 févr. 2013 12:31
Localisation : Earth-S

Re: Justice Society: World War II (2021)

Message par Jason Todd »

Quelques mois après tout le monde j'ai enfin vu le film et c'est, à mon goût, le meilleur opus de ce nouvel univers partagé jusqu'à présent, avec cependant beaucoup de choses à redire.

Comme cela a été relevé par au-dessus, on part davantage sur une réinterprétation de Flashpoint qu'une véritable aventure de la Justice Society of America. Ce qui pourrait être un premier mauvais point se révèle cependant relativement passable à mes yeux : le scénariste Jeremy Adams, accompagné de Meghan Fitzmartin à l'écriture, propose la meilleure variation du récit de Johns qu'on ait eu jusqu'à présent et c'est assez plaisant. Les grandes lignes sont là (le voyage de Flash vers une autre timeline évidemment, mais aussi un Aquaman livrant une guerre contre la surface et affrontant Wonder Woman aux milieu des ruines dans le dernier acte, un Kal-El n'ayant jamais appris la bonté des Kent et réfractaire à l'idée de devenir Superman sauvant finalement les héros) mais le duo parvient à merveille à appliquer cette structure narrative aux itérations Golden Age des personnages. Forcément, la JSA en pâtit partiellement et on reste avec le sentiment d'une opportunité gâchée quant à la prémisse d'un premier long-métrage consacré à l'équipe.

Force est néanmoins de constater que l'intrigue ne devient vraiment plaisante à suivre que lorsque Adams et Fitzmartin assument pleinement leur réadaptation de l'event de 2011 : le début en France est un petit peu poussif et assez peu cohérent (comment un bataillon étasunien se retrouve-t-il à protéger des civils, pourquoi ces derniers sont-ils même au milieu de ruines ? Ce n'est clairement pas la Libération, ce n'est pas non plus la bataille de France, on semble davantage être en 1943... On peut mettre ça sur le compte du fait qu'il s'agit d'une autre Terre, mais dans l'état ça n'a pas beaucoup de sens). Dès lors que la trame se tourne vers une aventure à la Indiana Jones, le rythme prend davantage et les éléments de Flashpoint à la sauce pulp se mêlent bien au tout : l'univers atlante fait par exemple penser à celui de Jules Verne et se fond bien dans l'atmosphère Golden Age convoquée, même s'il lui est étranger. J'en profite pour souligner le grand soin apporter aux décors, aux ambiances, qui donnent un cachet classieux et qualitatif à ce Justice Society: World War II, lui permettant de tirer son épingle du jeu et de s'affirmer par rapport aux autres films de la collection.

Si j'apprécie que la division animation de Warner, contrairement à ses collègues des prises de vues réelles, ne fait pas passer cette adaptation de Flashpoint pour un film solo Flash, force est de constater que ce dernier est bien le personnage mis en avant au détriment des membres de la JSA, Wonder Woman mis à part et encore. Aucun membre de l'équipe n'est particulièrement développé, malgré leur nombre réduit censé. En fait, ils ne sont même pas réduits à des archetypes, rien ne distingue particulièrement Hourman d'Hawkman sinon ses pouvoirs qui sont à peine présentés ou mis en scène de façon spectaculaire ou unique. Black Canary gagne en caractère durant le dernier tiers du récit, mais ça reste extrêmement succinct. C'est tout à fait dommage, surtout pour Carter Hall qui aurait normalement du bénéficié d'un récit aux relents Indiana Jones-esque. Il n'en est malheureusement rien. C'est d'autant plus regrettable que le casting vocal est, comme pour les autres épisodes de cette nouvelle continuité, exceptionnel, livrant des performances laissant suggérer que ces interprètes auraient été parfaits pour le cinéma. Matt Bomer est un très bon Barry Allen (qui a d'ailleurs le bénéfice d'être bien écrit et développé autrement que sous l'angle de l'assassinat de Nora, ça fait du bien) tandis que Stana Katic est une Wonder Woman certes très inspirée par Gal Gadot mais tout à fait convaincante. Même si au second plan, Omid Abtahi (Hawkman) et Liam McIntyre (Aquaman) font ce qu'ils peuvent avec leurs personnages et j'espère avoir l'occasion de les retrouver.

Quelques choix créatifs bizarres (qu'est-ce que c'est que ce Brainiac ?!) complètent ce tableau toujours aussi imparfait et participent à ce sentiment en nuancé. Cependant, comme pour Man of Tomorrow, il ne s'agit pas ici de bouder le plaisir de voir ces personnages aimés, même si survolés, en souhaitant leur retour dans une suite, cette fois-ci centré exclusivement sur la Justice Society !

PS : le générique de début est vraiment chouette.
Image

Répondre