Three Jokers (2020)

Avatar du membre
El Squal
Super Héros
Messages : 6104
Enregistré le : 11 déc. 2013 14:02
Localisation : Dans ton cœur

Re: Three Jokers (2020)

Message par El Squal »

Vittorini a écrit :
14 août 2020 21:14
A 8$ l’exemplaire, ça devrait pousser AT&T à réfléchir un peu. :sleep
-Ok. Ramenez Joachim, Ledger et Nicholson.
-Ledger est mort
-Bon bah l'autre là. Le chanteur. Et faites un film. Vous avez 10 millions de budget, et 2 milliards d'objectif.
lerhak a écrit : likes ce message
Vittorini a écrit : Requin avait raison.
Always. NEVER RAMOLLED !!!
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ :shark: ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

Three Jokers #1, c’était exceptionnel.

J’ai un peu de mal à décrire l’expérience. Je pense que Geoffrey voulait que ce soit choquant, et il a réussi. Il y a tellement de choses qui laissent sans voix, pas forcément des choses violentes, mais des scénarios que l’on ne pensait pas voir, des phrases qu’on ne pensait pas lire et d’autres choses encore qu’on ne pensait pas découvrir.

Sans spoiler, j’ai beaucoup aimé la narration. Je ne sais plus qui se plaignait il y a peu du découpage inutilement complexe, mais j’apprécie cette lente progression dans le récit avec de nombreuses pages muettes qui s’intéressent davantage aux symboles, comme c’était d’ailleurs le cas dans Doomsday Clock. Ça n’empêche pas le numéro d’être bavard quand il le faut, et avec justesse. D’un point de vue purement stylistique, c’est un vraiment plaisant à lire.

J’ai également adoré la réflexion autour de la dichotomie entre le masque et l’individu, et les conséquences sur les valeurs morales, les actes engendrés. Ça n’a absolument pas été évoqué de manière innocente et je pense que ce sera d’autant plus passionnant à explorer lors d’une nouvelle lecture et lorsque la mini sera terminée.

Outre la claque de voir enfin les trois Joker réunis, je suis bien évidemment intrigué par leur plan et quand je vois l’impact que ça a sur nos personnages, j’imagine déjà le pire et j’ai hâte de découvrir la prochaine étape. En tout cas, je trouve que c’est une bonne piste lancée par Geoffrey, j’espère tout de même qu’il sera capable d’expliquer et donner une raison valable à cette multitude de Joker.

Fabok est aussi au top. Le découpage est parfait, comme dit plus haut, et c’est vraiment son trait hors norme qui rend les scènes totalement délirantes, époustouflantes. C’était vraiment l’artiste idéal pour ébranler le lecteur.

Il y a encore des milliers de choses à dire j’imagine mais difficile de déterminer quoi, et dans quel ordre.

Pour ma part je m’arrête sur ce point : c’est déjà ma lecture Batman favorite et ce depuis le Batman & Robin de Morrison.
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Avatar du membre
HBNDL
Super Espoir
Messages : 517
Enregistré le : 28 mars 2016 21:26
Localisation : Lyon

Re: Three Jokers (2020)

Message par HBNDL »

Image

Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 8872
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

Re: Three Jokers (2020)

Message par Batman293 »

J'ai lu Three Jokers #1 et je serais bien plus mitigé pour ma part. C'est certes un bon comics mais on n'attend pas de Three Jokers qu'il soit un bon comics. Ça c'est facile. On attend un excellent comics, un chef-d'oeuvre.

Le principal problème que j'ai avec ce numéro, comme je l'expliquais sur la SB hier, c'est qu'on a un Geoff Johns qui joue avec des codes qu'il ne maîtrise pas. On a un récit qui s'avance dans le genre du noir. Le récit s'ouvre sur la présentation des trois héros, chacun meurtri par le Joker plus que par quoique ce soit. J'ai un petit souci avec la présentation de ce qu'a causé le Joker à Batman. Johns et Fabok ne montrent que des cicatrices visibles causés par le Joker. Montrant que c'est ce qui impacte le plus Batman alors qu'il aurait été plus malin de montrer que le Joker lui a causé des cicatrices invisibles, les plus redoutables, se rapprochant de celle de la perte de ces parents sans l'atteindre, mais plus douloureuses que ce que lui ont causé ses autres ennemis. A aucun moment ne sont vraiment évoqués les traumatismes de la perte de Robin et Batgirl. Un comble pour cette dernière alors que le récit se réclame pleinement de The Killing Joke. Et de manière plus globale je commence à me demander si Fabok est le dessinateur idéal pour ce récit. Comme l'a déjà souligné lerhak, Fabok a un style plutôt "figé". Ce qui est génial pour dépeindre de nombreux récits, et Three Jokers a certes de très, très belles scènes, mais je pense qu'il y avait de meilleurs choix pour une histoire centrée sur les traumatismes. Il manque quelque chose dans les expressions des personnages, dans ce que transmettent les personnages. Même si ce n'est pas absent, il y avait la possibilité d'avoir quelque chose de bien plus percutant. Là où ça passait avec Frank ça passe moins bien avec Fabok sur certains passages. Pire encore, Fabok est plus que moyen dans les gaufriers. Quelque part il se rapproche de Jim Lee : c'est un excellent artiste qui manque de talent narratif. Ça manque de fluidité. Alors les cases prises indépendamment sont vraiment belles, les couleurs de Brad Anderson sont assez bonnes (mais pas au niveau de ce qu'on voit chez un Tomeu Morey par exemple). Comme souvent, Fabok excelle dans les scènes d'action et j'aime beaucoup. Comme vous avez pu le comprendre les dessins sont, à mon sens, moitié réussis, moitié mal adaptés au récit.

Pour revenir au récit justement, il y a vraiment quelque chose qui me gêne. Les codes, comme dit plus haut, ne sont pas maîtrisés. Batman enquêteur n'est pas si bien écrit que ça. Il y a des manques dans l'exposition qui rendent les conclusions de Batman plates. Les traumatismes sont assez bien écrits, mais il manque encore quelque chose qui puisse nous prendre aux tripes. En fait, pour résumer ce numéro, il y a du bon un peu partout, mais il manque toujours ce petit quelque chose pour basculer vers l'excellent. En parlant d'excellent, j'ai vraiment beaucoup aimé avoir ce Joker criminel du Golden Age. Je trouve qu'il passe vraiment de manière géniale sous les traits de Fabok.

Un petit point sur Johns qui cède durant un instant au célèbre procédé de Batman qui frappe ses alliés avant de parler. Je déteste. Genre vraiment. Je déteste la fausse tension à la fin entre Jason, Barbara et le Joker. C'est bancal et on sent la volonté de Johns d'amener cette situation pour servir son histoire et non parce qu'elle découlerait logiquement d'une narration cohérente et fluide.

Bref, Three Jokers #1 est davantage décevant que génial... Malgré des thématiques pas inintéressantes et encore trop vagues pour être réellement jugées, ce comics n'est pas à la hauteur de ce que j'attendais.


PS : Un comics qui se prétend aussi luxueux ne peut pas se permettre d'avoir des passages où le lettrage rend une partie de la lecture un peu pénible. C'est un détail mais c'est présent

Avatar du membre
Mocassin
Super Légende
Messages : 15401
Enregistré le : 06 août 2014 20:46
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Mocassin »

J'aurais peut-être pas dû attendre un niveau Doomsday Clock. C'est moins bon, moins riche, moins fin. Bon quand même hein, mais quand tes attentes sont aussi hautes.

La partie graphique est vraiment solide, comme toujours avec Fabok. Il est surtout bon lors de la bataille avec le Joker du Silver tant il parvient à retranscrire la fantaisie de cette époque. La couleur de Brad Anderson n'y est clairement pas étrangère. Malheureusement, comme le dit Bat, il n'est pas aussi bon qu'un Frank sur la composition des pages, notamment avec le gaufrier. Ça manque de jeu de miroir par exemple. C'est aussi ce qui m'a surpris : ça se veut rendre hommage à Brian Bolland, notamment avec les flash-backs où seule la couleur rouge ressort, mais ça fonctionne moins à mon sens. Déjà, parce que pour la plupart des cases, c'est du déjà vu. Mais aussi parce que Bolland faisait des transitions symétriques, en miroir, du présent au passé, et vice versa. Là il n'y en a que dans les mots, et ça me paraît si gros comme oubli que j'en déduis que c'est volontaire. Du coup je suis curieux de voir où va mener ce côté "miroir cassé".

Sur le récit en lui-même, j'ai aussi des choses à dire. Je m'attendais, suite aux propos de Johns, à une véritable introspection. À qqch d'assez subtile, presque métaphorique. Au final c'est bien plus blockbuster que ce je m'imaginais, et relativement superficiel sur les traumatismes. Autant dans la cause de leur "retour" (même si j'aime vraiment l'idée des meurtres) que dans leur traitement, qui n'apporte rien de nouveau. Y'a bien la fin entre Joker et Jason qui se veut apporter une nouvelle pierre, une nouvelle réflexion, mais je ne suis pas vraiment convaincu. Reste que c'est bien divertissant, assez réjouissant dans les réunions de personnages (même si avoir des Joker "sous-fifres" m'embête), et ça se veut avoir du potentiel pour la suite. Mais en tant que #1, c'est pas aussi efficace que ça devrait l'être, surtout pour un récit en trois numéros.

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

Batman293 a écrit :
26 août 2020 17:17
J'ai un petit souci avec la présentation de ce qu'a causé le Joker à Batman. Johns et Fabok ne montrent que des cicatrices visibles causés par le Joker. Montrant que c'est ce qui impacte le plus Batman alors qu'il aurait été plus malin de montrer que le Joker lui a causé des cicatrices invisibles, les plus redoutables, se rapprochant de celle de la perte de ces parents sans l'atteindre, mais plus douloureuses que ce que lui ont causé ses autres ennemis. A aucun moment ne sont vraiment évoqués les traumatismes de la perte de Robin et Batgirl. Un comble pour cette dernière alors que le récit se réclame pleinement de The Killing Joke.
C'est justement l'ambition du titre : A chaque numéro, un personnage est mis en avant avec son Joker et son traumatisme. C'est d'ailleurs admirablement bien exécuté avec Jason, puisque n'est absolument pas le traumatisme physique qui le fait déraper, mais bel et bien un sentiment de honte qu'il n'avait jusqu'alors jamais eu à s'avouer et qui est ici brutalement rappelé par le Joker, et devant Barbara.

Ce qui vient de définitivement éliminer Jason de la Bat-Family, c'est pas les coups de crosse, le crâne explosé, la mort et la résurrection, juste des mots et la honte face à sa lâcheté et son impuissance. Je trouve ça vraiment parfait.

Pour le second numéro, il en ira de même pour Barbara, puisque Johns/Jason montre bien que, consciemment ou inconsciemment, elle est complice du Red Hood. C'est donc bel et bien une fatigue psychologique chez le personnage puisque Johns en fait des caisses au début du numéro pour nous montrer qu'elle est au top de sa condition physique.
Un petit point sur Johns qui cède durant un instant au célèbre procédé de Batman qui frappe ses alliés avant de parler. Je déteste. Genre vraiment.


On en a discuté hier mais c'est une situation totalement vraisemblable : face à une situation extrême, réponse extrême. Jason aurait pu tuer au minimum deux individus à ce moment là, n'importe qui se serait interposé et imposé physiquement.
Je déteste la fausse tension à la fin entre Jason, Barbara et le Joker. C'est bancal et on sent la volonté de Johns d'amener cette situation pour servir son histoire et non parce qu'elle découlerait logiquement d'une narration cohérente et fluide.
Personnellement, j'ai adoré. J'ai sincèrement eu l'impression d'être revenu 15 ans en arrière et de découvrir enfin la scène qu'Infinite Crisis nous avait volé lors de Under The Hood.
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

pokany
Super Courageux
Messages : 247
Enregistré le : 12 sept. 2015 23:39

Re: Three Jokers (2020)

Message par pokany »

Le traitement de la cicatrice de Barbara est meilleur
de loin que dans HiC

Voilà c'est le seul truc que j'avais à dire heheh
lis mtn: Leviathan, Doomsday Clock, Deathstroke Rebirth, Justice League, Immortal Hulk, Saga, East of West, Avengers, The Seeds, Mister miracle, Amazing Spider-Man, House/Powers of X, Milk Wars

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

pokany a écrit :
26 août 2020 22:08
Le traitement de la cicatrice de Barbara est meilleur
de loin que dans HiC
Je pense qu'on a tous dû y penser :lol:
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 8872
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

Re: Three Jokers (2020)

Message par Batman293 »

Un premier aperçu de la cover de l'édition HC (c'est très, très beau) :

Et pour ceux qui veulent l'image complète :
Image

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

Batman293 a écrit :
29 août 2020 01:22
Un premier aperçu de la cover de l'édition HC (c'est très, très beau) :
Préco depuis le mois dernier :sleep
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Répondre