Three Jokers (2020)

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19177
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

Three Jokers #2 lu, et c’est encore une excellente pioche pour moi.

Véritable coup de cœur pour les premières pages : qu’il s’agisse de la scène d’hallucination qui joue sur la multitude ou encore la mouche qui se pose sur Joker pour montrer la multiplicité de portraits, visuellement, et stylistiquement, c’est déjà très intéressant.

En considérant les événements du premier numéro, on se doutait bien que ça compliquerait la vie des principaux acteurs du récit et Johns choisit finalement de dépeindre un Batman très humain : pas de traque, pas d’acte de violence, juste un minimum d’empathie. De fait, j’ai trouvé assez touchante la manière dont Bruce parle de Jason.

L’intrigue progresse, lentement et on ne voit toujours pas le lien entre la série de meurtre et le plan de Jokers. Je suis d’ailleurs pas certain d’apprécier ledit plan. Si je trouve ça passionnant de voir le Joker chercher à se renouveler, à rester pertinent face au Batman actuel et à tenter de trouver un Nouveau Joker. Cependant, je suis pas certain que façonner un Joker qui connaît Batman et le déteste soit si intéressant que ça, sur le long terme, pour le Batman. Ce serait très croustillant dans l’immédiat, c’est certain, mais je pense qu’on s’éloignerait probablement trop de l’idée de base.

À ce sujet, j’espère que Barbara ce nouveau Joker. Puisqu’on est avec un elseworld, autant tenter quelque chose. C’est d’ailleurs la seule dont le traumatisme a été survolé et qui ne s’est jamais manifesté. Chez Batman et Jason, on le voit dans leur quête de justice, ou parfois dans leur violence. Pour Barbara, on nous montre quelque chose de bien plus pernicieux, refoulé et qui pourrait quand même causer des dégâts. Il y a manque de franchise vis-à-vis du traumatisme chez Barbara qui devrait, j’espère, lui exploser au visage. Ou alors elle est juste là pour nous montrer qu’entouré d’un cadre familial et amical normal, on peut se sortir de toutes les abysses ... dans ce cas là, je serais vraiment déçu et elle ne servirait à rien.

Il est quand même intéressant de voir que dans les scènes de Batcave, on met le costume de Barbara sur le même plan que celui de Jason, avant de s’attarder longuement sur le premier, évacuant rapidement le second.

Toujours sur Barbara, grosse pensée pour tous les trous de cul qui se sont excités devant la possibilité d’un rapport sexuel entre Babs et Jason, appelant encore une fois à balancer au bûcher le père Geoff Johns (décidément). J’ai rarement autant ri devant un simple baiser.

Je reste, une fois de plus, en admiration devant Fabok et son boulot irréprochable. Les séquences avec le Batman sont parfaites, de même que chacune des apparitions remarquables du Joker. Et que ce soit la narration ou le rythme qu’il propose avec Johns, c’est un réel plaisir à lire et admirer. Malgré le supplément de page, la lecture file à tout allure et je prends énormément de plaisir à y retourner, chaque semaine, au moins deux fois. Nul doute qu’en HC ça se va se boire comme du petit lait.

Le seul gros point négatif que je révèle, c’est vraiment le portrait bipolaire d’une Barbara intransigeante et maladroite. Entre donner la chasse à Jason, puis le protéger et le ramener dans son intimité, puis le rejeter d’une bien étrange manière et le pousser à nouveau sur un chemin dangereux, je pense sincèrement que le personnage a un problème ou que Johns, comme 99,9% des chrétiens et des auteurs, ne sait tout simplement pas l’écrire ni n’éprouve une sensibilité particulière pour cette dernière.

Et ... je crois que c’est tout pour moi.
Darksmile is. >:(

pokany
Super Courageux
Messages : 247
Enregistré le : 12 sept. 2015 23:39

Re: Three Jokers (2020)

Message par pokany »

Vittorini a écrit :
29 sept. 2020 17:54

À ce sujet, j’espère que Barbara ce nouveau Joker. Puisqu’on est avec un elseworld, autant tenter quelque chose. C’est d’ailleurs la seule dont le traumatisme a été survolé et qui ne s’est jamais manifesté. Chez Batman et Jason, on le voit dans leur quête de justice, ou parfois dans leur violence. Pour Barbara, on nous montre quelque chose de bien plus pernicieux, refoulé et qui pourrait quand même causer des dégâts. Il y a manque de franchise vis-à-vis du traumatisme chez Barbara qui devrait, j’espère, lui exploser au visage. Ou alors elle est juste là pour nous montrer qu’entouré d’un cadre familial et amical normal, on peut se sortir de toutes les abysses ... dans ce cas là, je serais vraiment déçu et elle ne servirait à rien.
Justement perso j’interprète ça que dans le fait que Barbara essaie de prendre sur elle mais surtout qu'elle se fait écrasé par la démarche égo-centré de Jason (qui est uniquement dans le MOI MOI MOI sans jamais penser à Barbara qui est passée par le même supplices)
je pense ça se voit encore plus quand tu le vois fouiller l'appart de Barbara et qu'il se rend compte que même si elle en parle (a du mal à s'ouvrir?) Barbara a aussi beaucoup souffert et que son comportement égoiste était limite indécent.
lis mtn: Leviathan, Doomsday Clock, Deathstroke Rebirth, Justice League, Immortal Hulk, Saga, East of West, Avengers, The Seeds, Mister miracle, Amazing Spider-Man, House/Powers of X, Milk Wars

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5516
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Three Jokers (2020)

Message par mavhoc »

Three Jokers #2 est sans aucun doute très beau.

Je dois avouer que plus encore que le premier, Bafok me bluffe par son efficacité et le sommet que son art atteint. Il se permet quelque chose de plus subtile ici, offrant dans le cadrage quelque chose d'intelligent. Le récit se laisse aller à beaucoup plus d'innovation, mais aussi de tranquillité, aussi bien dans le choix des angles narratifs et scénaristiques que visuels.
Johns simplifie le récit, la manière de la raconter. Cette "secte" des Joker, qui en choisit des nouveaux, qui se remplace, qui sélectionne, tout cela est fort et puissant.

Si je trouve toujours mal géré cette idée d'une hiérarchie entre les Jokers, l'original semblant largement au-dessus, j'aime beaucoup par contre la gestion de chacun, leur manière de concevoir le Joker comme une entité très étrange. Lequel est le vrai, y a-t-il des degrés, etc. Johns propose bien moins ici une solution, une essence du Joker, qu'il n'assume la problématisation de cette nature justement. Le Joker est très unique et multiple simultanément pour pouvoir être défini. Il est et réfléchir sur sa nature ne peut conduire qu'à des questions, non des réponses. Mais, comme tout le monde le sait : les bonnes questions sont mille fois préférables aux mauvaises réponses.
Très fin, très bien écrit, Three Jokers #2 amène la progression du scénario avec brio.

On sent cependant que Johns aurait dû intervenir bien avant tant sa compréhension de Barbara comme de Jason semble arriver 9 ans trop tard. Three Jokers devrait se dérouler dès le début de N52 pour justifier ce changement.
Difficile, sinon, de croire en un Jason si traumatisé dans l'actuelle condition. Pour moi, on est face à quelque chose qui souffre de l'époque, souffre du temps. Et pourtant que de génie. Je ne crois pas pour autant que l'idée des Jokers soit de faire de Jason la continuité des Jokers. Je pense que le dire à voix haute fait justement parti du plan.

Pour autant, bien que j'ai beaucoup plus été convaincu que par le premier (qui m'avait beaucoup plus), bien que j'ai ressenti une expérience de lecture à la hauteur de Doomsday Clock, ce numéro n'est pas parfait et pour quelques raisons assez simples :
-La fixette sur Joe Chill conduit pour moi à revenir trop à Batman, là où le récit devrait se centrer plus sur les autres.
-La personnalité de Barbara, affreusement mal écrit, insupportable. Dommage quand on voit que tout ce qui est dit sur elle est parfait, notamment sur son trauma. Dommage donc que dès qu'elle parle elle devienne insupportable.
-L'enquête de fond : clairement nous n'en avons plus rien à faire ... Johns fait un peu comme Bendis avec Leviathan, où il confond l'enquête et le mystère.
-La hiérarchie des personnages aussi bien du côté Batman/Batgirl/Red Hood que Criminel/Comédien/Comique.

Vivement ce troisième numéro ! Même si je pense que trois numéros était BEAUCOUP trop court.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19177
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

Après relecture, et malgré une conclusion étonnement sobre et à laquelle je ne m’attendais absolument pas, j’ai énormément apprécié ce dernier chapitre.

La seule chose qui m’embête, c’est vraiment le forcing un peu maladroit avec Barbara et Jason.

Pour le reste, j’ai été énormément touché par la confession de Joe Chill. C’est simple, mais terriblement efficace. Je ne peux que saluer aussi le non-twist autour du plan du Joker, il est à la fois absurde et totalement logique, et c’est typiquement le genre de truc que seul Joker pourrait ne serait-ce qu’imaginer : soigner Batman pour pouvoir enfin le définir uniquement par leur antagonisme. Je trouve ça drôle, brillant et franchement intéressant.

Je pensais vraiment que 3J serait un anti-Killing Joke et plus je le relis, moins j’y vois une franche opposition au récit de Moore. Non, c’est davantage une continuation et une relecture nécessaire vis-à-vis d’une œuvre dont le message a lentement mais sûrement glissé, principalement à cause du TDK de Nolan pour bon nombre de lecteurs.

J’ajouterai également que c’était un véritable plaisir à lire et, en terme de narration, je dois bien avouer que Fabok et Johns forme un duo terriblement efficace. Comment ne pas admirer la finesse de l’écriture quand ces bonhommes prennent même le temps de s’assurer que le déplacement des personnages et leurs moindres petites actions correspondent à leur personnalité, leur passif ? C’est amusant, savoureux, sinon brillant.

Ça aura été une superbe lecture et je ne regrette finalement pas l’investissement.

Maintenant, vivement la sortie du HC, qu’on puisse en discuter avec le plus grand nombre :D
Darksmile is. >:(

Avatar du membre
Mocassin
Super Légende
Messages : 15349
Enregistré le : 06 août 2014 20:46
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Mocassin »

Je m'attendais à une réinvention de la relation Batman/Joker et finalement, pas du tout. Je dois avouer que je suis plutôt déçu par cette conclusion, et ce malgré la rédemption de Joe Chill qui est touchante, c'est vrai. J'ai quand même le sentiment que le Joker est démystifié et ridiculisé au possible.

Et puis, si Darkseid War pouvait jusque là cohabiter avec 3J même sans aucune référence, là ça devient vraiment contradictoire. En soi je m'en ficherai si Johns proposait vraiment qqch de neuf et intéressant en retour, mais là on revient juste au statu quo avec pas grand chose de frais malheureusement.

Ça reste sympathique, voire parfois excellent (notamment grâce au #2), mais on en attendait bien plus.

Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 8842
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

Re: Three Jokers (2020)

Message par Batman293 »

"This is where it all officially started. I flew down to the DC Burbank office and took part in a summit with Geoff Johns, Mark Doyle and Amedeo Turturro. We watched as Geoff sketched out page by page, the entire 3 issues. He knew where he wanted to go and we chimed in here and there with ideas. It was such a fulfilling and encouraging day to be part of the planning for this series. We all stood back at the end and felt we had something classic on our hands.

It was truly an incredible thing to watch as the story came together page by page into what you are reading today, or are going to read this week.

There were changes we made here and there , some things added 2 years later to take the story to a new level, but we always had one focus; to deliver a heartfelt, emotional and mature story that had no boundaries to where we wanted to go. One that would go places that no one had gone before in the 80 years of these characters. We feel we did that with our ending and more. NO SPOILERS.

I feel as a creator I'd be able to walk away from DC Comics at this point and feel comfortable knowing we created something that we love and we will cherish as creators, no matter what anyone else thinks. My future is wide open now and I feel I've accomplished all I wanted with DC. I feel this may be my final word on Batman, but I'll never say never. If YOU, the fans want more, we will give you more.

But in the end I know I want to continue working with Geoff to craft more incredible stories in the future. We have truly bonded and become a team through this and become even better friends.

Thank you all for supporting the book and us as creators. Geoff, Brad, Mark, Amedeo and I are so thankful you put your faith and trust in us and I hope in the end we delivered something that you enjoyed as much as we enjoyed creating it for you.

Thank you all!

To the next adventure...

Jason Fabok
Oct 27, 2020
"

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19177
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

Purée :(
Darksmile is. >:(

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5516
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Three Jokers (2020)

Message par mavhoc »

Je dois bien avouer qu'après un long débat hier sur Three Jokers, la lecture du troisième et ultime numéro me déçoit beaucoup.
Déjà, le point fort, indéniablement, de Three Jokers fut son traitement du traumatisme. Du premier au dernier numéro, cette gestion fut encore très bonne. Et là encore, dans cet ultime numéro j'ai trouvé que Johns touchait toujours avec efficacité.

La confrontation Jason/Bruce du début, la remarque de Barbara sur le fait que Jason, bien que compréhensible dans ses actes, conduisent à une nouvelle situation impossible pour Bruce et elle, tout cela sonne juste. J'ai adoré la subtilité de Bruce face à Jason et les non-dits n'en sont que plus beau. C'est simple, le moment où Batman s'énerve sur Jason est pour moi l'un des moments les plus beaux de cette mini-série en terme de subtilité.
Bien entendu, au-delà de la beauté scénaristique, on a une beauté visuelle gigantesque, dans le dessin pur, dans la composition des planches, dans l'agencement.

Mais à côté de ça, le titre est loin d'être une réussite par ce troisième numéro qui déçoit beaucoup sur l'ensemble du projet (sans lui retirer un second numéro excellent et une réelle beauté). D'une part, ce numéro se concentre vraiment sur l'action et sur l'enquête simultanément. Or c'est vraiment pas le propos du titre. Mettre autant d'action ici amène une forme de chaos narratif qui n'est pas le propos, de même, Johns est vraiment mauvais pour ce format là et ça ne respire pas, ça n'apporte rien, c'est vraiment peu utile et décevant.
Ensuite dans le fond, l'idée, pas mauvaise en soi : faire un nouveau Joker ou soigner Batman pour être sa vraie némésis n'est pas mauvaise mais souffre d'une exécution peu convaincante car trop rapide.

Finalement, jamais l'idée des multiples Joker n'aura été exploitée réellement, jamais elle n'aura apportée plus que ce que l'on nous a premièrement offert et c'est bien dommage. Surtout, ce troisième numéro est plus avare en utilisation que les deux précédents. Un comble ! Johns nous gâche la surprise en rappelant pourtant dans ce numéro ce qui était bien en retrait depuis le début : la continuité.

Très décevant pour moi dans cet usage, très décevant dans ce qu'il cherche à dire finalement et même contradictoire. Difficile de plus mal comprendre le récit de Moore que ce final sur le Joker. Outre le côté "I'm Batman" très mal amené, Johns ici ne comprend pas qu'en canonisant Killing Joke de cette manière, il décanonise justement les travaux de Moore. Il ne comprend pas non plus qu'en faisant du Joker un tel génie du crime à travers les générations, son excuse de cacher le nom du Joker est un peu facile et fade.

Un jour on saura ce que Johns voulait vraiment faire avec Three Jokers, mais pas là.
Je suis vraiment ravi de l'exploitation de Red Hood, très bonne ici (malgré un rapprochement final artificiel de sa part envers Barbara). J'ai vraiment aimé la gestion du traumatisme et les scènes d'actions des deux premiers numéros sont sublimes. Le dessin est grandiose, c'est un régal et beaucoup de scènes avec les Jokers sont déjà pour moi mythiques. Mais dans le fond, la mini-série ne parvient pas à dire grand chose sur le Joker, et pire, respire un peu la poudre humide ne parvenant pas à faire de feu d'artifice.
On ne pouvait pas attendre un second Doomsday Clock, mais on avait le droit d'espérer un peu mieux que cela tout de même.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19177
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Three Jokers (2020)

Message par Vittorini »

Moi, au fond, je suis un type plutôt normal.
Image
Darksmile is. >:(

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5516
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Three Jokers (2020)

Message par mavhoc »

On voit le mec qui va toucher la prime Blanquer et commence à flamber ...
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Répondre