Superman : Year One

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3667
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: Superman : Year One

Message par DarkChap »

lerhak a écrit :
23 juil. 2017 18:57
Tu as lu DK3 DarkChap ou pas encore ? (parce que si oui j'aimerais bien avoir ton ressenti dessus ^^)
Pas encore. J'y viendrai probablement lorsque le prix des collectés sera devenu un peu plus raisonnable, donc a priori pour la sortie de l'intégrale en TP, vu que je n'ai pas trop envie de mettre trop d'argent dedans et d'avoir une plus belle édition de The Master Race que de mon TDKR.
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
Audoucet
Super Expérimenté
Messages : 859
Enregistré le : 08 déc. 2015 22:16

Re: Superman : Year One

Message par Audoucet »

Superman est clairement présenté comme un héros. C'est surtout sa fille qui morfle, mais je trouve que c'est cohérent avec le thème.

Avatar du membre
lerhak
Super Elite
Messages : 3356
Enregistré le : 07 févr. 2014 23:34
Localisation : Grenoble

Re: Superman : Year One

Message par lerhak »

Tu parles de DK3 Audoucet ?
Après je pense qu'on saura jamais trop à quel point Miller était investi dans cette oeuvre ...
On my way to nowhere.

Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 8806
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

Re: Superman : Year One

Message par Batman293 »

Romita Jr avait donné l'implication de Miller par rapport à Azzarello dans une interview. Et c'était pas rien.

Avatar du membre
Audoucet
Super Expérimenté
Messages : 859
Enregistré le : 08 déc. 2015 22:16

Re: Superman : Year One

Message par Audoucet »

lerhak a écrit :
23 juil. 2017 21:31
Tu parles de DK3 Audoucet ?
Yup

Aquaman
Super Héros
Messages : 7241
Enregistré le : 03 janv. 2013 19:31
Contact :

Re: Superman : Year One

Message par Aquaman »

Non et non !!
On m'a dit 'Aqua, vas-y molo, molo, certains ici sont encore plus fragile que la défense du Barça'
Mav' 'Popol ruine notre pays' /// J'aime les glands

MoiToutSimplement
Super Remarqué
Messages : 1239
Enregistré le : 19 avr. 2018 20:34

Re: Superman : Year One

Message par MoiToutSimplement »


Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5491
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Superman : Year One

Message par mavhoc »

Récemment Bitto s'était plaint sur la SB du fait que Superman : Year One ne serait plus dans la continuité mais considéré comme à part. Honnêtement, grand bien fasse à DC tant ce Year One #1 nous montre que Milller n'a, apparemment, pas vraiment envie de traiter de Superman.
On a le droit à un numéro extrêmement creepy et un Clark très anti-héro par moment. Outre le caractère prétentieux du personnage, sa violence est bien présente, malgré une prétention à dire que non. Cette volonté de dire l'inverse de ce qui est se remarque aussi par la fin du numéro où Clark déclare qu'il doit tout à ses parents adoptifs, or ceux-ci ont si peu de scènes dans le numéro, si peu de liens qu'on pourrait en douter. Le numéro m'a franchement fait penser au moment où Peter Parker découvre ses pouvoirs et se venge des brutes du lycée avant de comprendre que c'est mal. Sauf qu'ici, Clark ne comprend pas vraiment.
Surtout que Smallville se transforme, du propre aveux de Miller, en Gotham City. La question est, en réalité, qu'aurais-été Bruce Wayne avec une super force et des parents vivants ? En effet, jamais on n'a le sentiment de voir Superman. Outre que clairement le titre fait très caricatural dans son écriture, renvoyant à tous les stéréotypes de l'adolescent découvrant ses pouvoirs, et en usant et abusant contre des brutes, on a également le sentiment que l'écriture tend à montrer que Superman n'est pas de chez nous. Non pas qu'il n'est pas comme nous et s'en rendrait compte et que ça le bouleverserait comme dans le magnifique Man of Steel de Byrne mais bien plutôt que non, il a bien conscience de ne pas être comme nous et ça lui va. Il n'est pas comme nous et aura une place à part. Il faut dire que la thématique des pouvoirs apparaît dès la toute petite enfance. On notera également que clairement la narration vise à montrer le côté alien, dangereux de Superman.

Enfin deux scènes m'ont particulièrement marqué négativement : la première est la découverte de Clark, par Jonathan Kent seul, et qui surtout sous-entend que Clark aurait pu "insuffler" l'idée de l'adoption chez les Kent.
La seconde, plus grave, le départ de Clark pour la Navy, assez symptomatique de la vision que Miller a du personnage.

Sinon, Romita Jr. fait parfois des trucs pas mal mais dans l'ensemble ça ne colle pas du tout et c'est même franchement moche :/ Graphiquement à éviter.
Modifié en dernier par mavhoc le 18 juin 2019 21:32, modifié 1 fois.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19039
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: Superman : Year One

Message par Vittorini »

mavhoc a écrit :
18 juin 2019 21:07
Bitto s'était plein
Oui.
Darksmile is. >:(

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5491
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Superman : Year One

Message par mavhoc »

Superman Year One #2 est peut être l'un des pires comics de tous les temps. Je pèse mes mots, sachez le. On a rarement aussi peu compris le personnage de Superman. Ici Clark passe son temps à sourire d'un air calme sans jamais parler et la narration, relativement médiocre dans l'écriture nous permet de sentir le personnage. Un personnage qui certes refuse de tuer mais décide d'intégrer la navy. Devenu jeune soldat, il est exclu par les autres sans trop de raison et reste dans son rôle relatif de Freak malgré un léger soutient d'un des instructeurs qui comprend l'âme de poète de Clark qui ne dit jamais rien de toute façon.
Notons que Clark s'entraîne avec des armes à feu et aime ça. Ho oui, qu'il est bon d'avoir une vraie arme en main et pas simplement un vieux flingue de papa ... Jamais on n'aurait pensé lire ça et pourtant on y a le droit. Clark aime l'armée mais est finalement renvoyé pour avoir mis en danger ses camarades en refusant de tuer un homme, lors d'une attaque d'un bateau pris par des pirates. Attaque où Clark souligne que quand même, vive l'armée, ça permet de vaincre les méchants qui tuent des innocents ... Imaginez : Superman en commando furtif, l'arme au poing. On aura tout vu !

A peine virée, Clark décide de rejoindre Lori, la sirène qu'il a vu une fois. Ils se sont vus et immédiatement ils s'aiment. Clark décide donc de rejoindre Lori à Atlantide pour vivre avec elle mais il devra pour cela vaincre Poséidon et son terrible Kraken. Le père de Lori ayant décidé finalement d'épouser sa fille et de faire un petit inceste tranquillement.
Le tout à grand coup de phrase horrible où Lori déclare que cet homme a conquis son coeur, qu'elle est à lui, entièrement, qu'elle lui appartient, etc. Bref on a le droit à une sorte de roman prince & princesse mais en expéditif, avec des phrases toutes clichées et un ensemble What the fuck au possible.
Clark continue d'à peine parler, juste pour dire qu'il est fou amoureux d'une femme qu'il a vu en tout et pour tout 1 fois !
Ajoutons au What the Fuck qu'on a encore le droit à des pouvoirs mentaux de Clark dans ce second numéro.

Mon propos est inapte à expliquer à quel point ce comics est WTF. C'est, et je pèse mes mots encore une fois, la pire insulte jamais fait à Superman !
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Répondre