DC Comics : Earth-One

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Vittorini »

Bam !

Image

Je viens enfin de finir Wonder Woman : Earth-One Vol.2 après quasi deux ans à moisir sur ma table de chevet, et, j’irai pas jusqu’à dire que je suis déçu parce que j’ai quand même pris énormément de plaisir à suivre les aventures de Diana et de chacun des personnages, mais j’ai quand même trouvé ça moins bon que le premier volume.

L’intrigue est, à mon goût, inutilement confuse et incorporé et joue avec tellement d’éléments qu’au final on a du mal à discerner le rôle de certains personnages. Je pense notamment à Paula, mais Candy et Trevor sont eux aussi, dans le meilleur des cas, inutiles, et ce même si les quelques références au Golden Age demeurent savoureuses.

J’ai tout de même énormément aimé la réinvention de Dr Psycho mais je regrette que Morrison se soit senti obligé de caser du Maxwell Lord, l’imposant à nouveau comme figure antagoniste (j’aime pas Infinite Crisis), alors que la simple manipulation mentale, qui offre de bien belles réflexions sur les pratiques des amazones, me semblait déjà bien suffisante et largement plus intéressante que de commencer à préparer le terrain pour le troisième et ultime volume, ce que le premier livre avait d’ailleurs eu le bon goût de ne pas faire.

De fait, j’ai un peu l’impression que le plein potentiel de ce nouveau Psycho a été quelque peu gâché, à la va vite. Même chose pour Hyppolita. On verra ce qui se passera pas la suite (dans dix ans), mais je ne suis absolument pas convaincu par le sort réservé à la reine des Amazones et ce point en particulier m’a laissé quelque peu dépité.

De son côté, Paquette continue de pondre son petit chef-d’œuvre et il n’y a pas une seule page qui ne soit pas exceptionnelle.

J’espère sincèrement que la conclusion ne tardera pas à arriver car, comme le dirait si bien notre camarade Hellblaboy, ce second volume laisse un goût doux amer en bouche ... pour ne pas parler de douche froide ...
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Avatar du membre
Mocassin
Super Légende
Messages : 15401
Enregistré le : 06 août 2014 20:46
Localisation : Lille
Contact :

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Mocassin »

Comme Vitto, j'ai décidé de me lancer dans la lecture de Wonder Woman Earth One Tome 2, après l'avoir laissé trainer dans ma bibliothèque Comixology depuis longtemps.

Là où je le rejoins, c'est sur l'abondance inutile de personnages. Si l'utilisation de Steve dans le premier volume relevait d'une idée sympa, il n'était déjà pas forcément gâté, mais fait ici carrément figuration. Quant à Etha... J'ai encore du mal à comprendre ce qu'elle fout là, passé les vannes sur son poids dans le premier volume.

Dans les nouveaux, le pire est à mon sens Paula. Typiquement le personnage fonction qui n'est là que pour remplir un rôle précis. Si encore elle avait été introduite le tome précédent, passe encore, mais là les ficelles sont bien trop grosses.

En revanche le Dr Psycho est très coolos dans son utilisation (on ne peut juger que sur ça, on ne connait rien d'autre de lui). On voit le truc venir assez rapidement, mais ça reste astucieux dans la thématique de contrôle, de soumission, de confiance... Dommage qu'il soit écarté aussi rapidement, mais il ne servait clairement qu'à préparer le terrain pour la suite (à l'image de ce tome 2). J'apprécie quand même l'ironie du personnage qui se sert des autres, mais qui est autant un pion pour Lord ou Morrison.

Dans le propos, j'ai trouvé ce tome vraiment intéressant, bien que ce n'est pas vraiment ce que j'espérais. Après son introduction, Diana entre dans le monde des hommes et espère le changer dans une vision plus féministe que jamais. Ce combat pose bien évidemment de nombreuses questions très intéressantes qui se voient malheureusement balayées. Il ne faudrait pas changer le statu-quo. Je comprends (et apprécie même) l'intention de l'homme qui cherchera à tout prix à saboter une entreprise aussi noble, mais quelque part c'est aussi l'auteur qui sabote le potentiel politique du récit pour entrer dans quelque chose d'un peu plus consensuel.

Malgré les nombreuses critiques que je lui adresse, j'ai très largement pris du plaisir à la lecture de ce second tome, qui propose toujours une vision "originale" du personnage et de ses valeurs. Une proposition d'autant plus appréciable quelle s'éloigne des valeurs guerrières trop souvent associées à Wonder Woman. Dans cette optique, Paquette sert un travail absolument parfait et pertinent. C'est un poil moins atypique dans le découpage, mais ça reste d'une beauté à couper le souffle.

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Vittorini »

Rendez-vous dans 10 ans pour le tome 3 :sleep
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Vittorini »

Salut à tous les Scums of the Earth ! :D

Batman : Earth-One Vol. 3 est terminé ! :D

Geoffrey Johns, la pire raclure de l'univers, responsable du Covid-19, de la pauvreté et de la ségrégation attend désormais que DC ne sollicite le bouquin !

https://www.gamesradar.com/batman-earth ... yF5howKANg
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Avatar du membre
Jason Todd
Super Légende
Messages : 14606
Enregistré le : 23 févr. 2013 12:31
Localisation : Earth-S

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Jason Todd »

Vittorini a écrit :
01 juil. 2020 22:05

Batman : Earth-One Vol. 3 est terminé ! :D
Mérite-t-il maintenant d'être publié ?
On a une date sinon, pour nous autres Scums of the Earth ?

J'espère que son film Frosty the Snowman va être annulé...
Image

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Vittorini »

Jason Todd a écrit :
01 juil. 2020 22:08


J'espère que son film Frosty the Snowman va être annulé...
J'espère aussi. Il doit être rayé de la carte.

Sinon, pas de date, puisqu'on attend une solli, comme dit précédemment, mais on peut facilement tabler, dans le meilleur des cas, pour décembre.
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

Avatar du membre
Jason Todd
Super Légende
Messages : 14606
Enregistré le : 23 févr. 2013 12:31
Localisation : Earth-S

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Jason Todd »

ET BIIIIM !

Image


Lu le deuxième volume de Green Lantern: Earth One et ce fut quelque chose d’assez inattendu. Si cette suite est bien dans la continuité directe du premier tome, il prend également le contre-pied de son parti pris narratif. À mes yeux, Green Lantern: Earth One Vol. 1 allait droit au but et ne se soucier guère de ralentir la cadence, quitte à ce que tout aille trop vite, y compris le dénouement. Le vol. 2 est donc bien différent, partant d’un incident déclencheur pour ensuite développer un long et quelque peu complexe contexte géopolitique dans lequel va évoluer nos personnages. Partie est la rapide montagne russe aux protagonistes peu nombreux mais développés, remplacée par une intrigue tortueuse, riche en ramifications et en acteurs.

Comme pour le précédent opus, l’équipe créative s’attache à réinventer l’univers des Green Lanterns sous le prisme d’une approche hard science-fiction, du moins par comparaison à la continuité principale du DCU. Corinna Bechko et Gabriel Hardman font grand cas d’explorer les enjeux politiques et sociaux de l’apparition du Green Lantern Corps pour la Terre. En parallèle se développe un autre fil narratif : l’émergence du Yellow Lantern Corps de Qward. Ces deux intrigues s’entremêlent et, malgré le passage en retrait des batailles épiques, qui émaillent pourtant la lecture, celle-ci ne laisse jamais le temps de souffler tant elle se montre dense, au point d’être parfois indigeste. Il devient donc nécessaire de lire plusieurs fois cette toile d’araignée.

À l’image du Vol. 1, la grande qualité de cette suite réside dans le dessin. Hardman réalise une œuvre magnifique et chaque page transcende la beauté de celle qui précède. Le lecteur est plongé dans un univers visuellement riche, vivant et qui s’apparente à quelque chose d’ambitieux. Le travail sur les décors, les textures, qu’il s’agisse pour les matériaux naturels comme artificiels, tout cela est assez bluffant de réalisme. L’autre grande force de ces illustrations, c’est l’utilisation des couleurs, toujours en retenue quand il s’agit des intérieurs, contrastant mieux avec leur explosion pour les séquences se déroulant dans l'espace, en particulier avec l’énergie jaune.

Côté personnages, ce n’est cependant pas aussi bien que ce qu’on est en droit d’attendre. Parce que le contexte géopolitique occupe une grande place de la narration, celle pour développer les nouveaux venus (Sinestro, Stewart) est au fond assez réduite. Si Stewart s’en tire bien et jouit de moments de bravoure le rendant appréciable, il reste malgré tout dans l’ombre du protagoniste qu’est Hal Jordan. Et alors qu’ils étaient parmi les grandes qualités du Vol. 1, Killowog et Arisa passent totalement au second plan, devenant des objets d’un décor qui les dépassent. Mais, c’est bien Sinestro qui s’en tire le plus mal. Sans doute est-ce une volonté de l’équipe de s’affranchir du statut quo habituel, et de ne pas tomber dans le piège d’une répétition de ce à quoi le lecteur est habitué, mais, dans ce cas-là, il aurait sans doute été mieux de tout bonnement supprimer le personnage. La seule fois que cette itération se montre intéressante, c’est à la fin… Ce Vol. 2 souffre ainsi de sa galaxie d'acteurs, beaucoup trop nombreux pour être raisonnablement traités, là où son prédécesseur faisait du nombre réduit de personnages sa grande force.

Sans pour autant être une lecture en demi-teinte, Green Lantern: Earth One Vol. 2 n’est pas aussi spectaculaire que son prédécesseur, et ne s’affirme jamais autrement que comme une suite, malgré la saveur qui différente qu’il laisse en bouche. Certes les ambitions narratives ne sont pas les mêmes, certes la direction prise amène vers d’autres chemins, pour autant, ce tome ne renverse jamais la table et apparaît comme un magnifique prolongement, plus complexe et rondement mené. Il manque ainsi quelque chose, qui lui permettrait de s’affranchir pour être reconnu pour lui-même. Dans les faits, cette lecture n’existe que comme une continuation, ce qui est dommage. Lorsque cette saga sera finie, je suis cependant certain de prendre un plaisir à la relire dans son entièreté, au sein duquel ce Vol. 2 a bien toute son importance.
Image

Avatar du membre
Vittorini
Super Légende
Messages : 19373
Enregistré le : 03 févr. 2013 17:13
Localisation : Lille
Contact :

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Vittorini »

DC entend bien relancer la gamme et de nouvelles séries (donc on parle de potentielles trilogies) sont actuellement en pleine phase d’écriture.
Je m’excuse d’être Marvelite : c’est contre-nature.

En ligne
Avatar du membre
Alakazou
Super Héros
Messages : 8464
Enregistré le : 18 janv. 2014 20:53

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Alakazou »

Vittorini a écrit :
13 sept. 2020 01:09
DC entend bien relancer la gamme et de nouvelles séries (donc on parle de potentielles trilogies) sont actuellement en pleine phase d’écriture.
Donnez moi un A, donnez moi un Q, donnez moi un U, donnez moi un A, donnez moi un M, donnez moi un A, donner moi un N, donnez moi Aquaman.
Vittorini a écrit : Admettons qu'un film Flash finisse par sortir avant la prochaine décennie : Je suis pas certain d'aller le voir.
Black Alakadam le Marvelite

Avatar du membre
Jason Todd
Super Légende
Messages : 14606
Enregistré le : 23 févr. 2013 12:31
Localisation : Earth-S

Re: DC Comics : Earth-One

Message par Jason Todd »

Alakazou a écrit :
13 sept. 2020 04:12
Vittorini a écrit :
13 sept. 2020 01:09
DC entend bien relancer la gamme et de nouvelles séries (donc on parle de potentielles trilogies) sont actuellement en pleine phase d’écriture.
Donnez moi un A, donnez moi un Q, donnez moi un U, donnez moi un A, donnez moi un M, donnez moi un A, donner moi un N, donnez moi Aquaman.
Et donnez-moi Manapul pour cela !

Bref, tout cela est assez réjouissant, quand on oublie que c'était déjà l'objet d'une annonce au SDCC'15 ! :D
Image

Répondre