The Batman's Grave (2019)

Répondre
Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 8633
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

The Batman's Grave (2019)

Message par Batman293 »

J'ai rattrapé les cinq premiers numéros et lu le sixième sorti aujourd’hui de cette maxi en douze écrite par Warren Ellis et dessinée par Bryan Hitch.

Selon moi, c’est très médiocre.

C’est du Batman plus ou moins classique certes mais géré avec un manque de finesse effroyable. J’attendais d’un auteur comme Ellis une maîtrise dans l’écriture. Force est de constater que rien n’est réellement maîtrisé. On dirait que cette série est simplement là pour permettre à Hitch de s’éclater. Parce que pour s’éclater, il s’éclate. Plusieurs combats qui prennent la moitié d’un numéro à plusieurs reprises, plein de scènes d’action. C’est lourd. Je ne trouve même pas ça très beau, les poses sont approximatives et consistent la plupart du temps à Batman qui met un chassé dans une position qui ferait réagir les connaisseurs en combats.

Ca encore ça va. Je ne suis pas porté sur l’action et cette dernière peut être dégueulasse, si la narration et les dialogues sont bons j’en suis très content. Mais là c’est non. Juste non. C’est Ellis qui démontre à quel point il n’est pas fait pour le super-héroïque. La plupart des interventions des personnages alliés de Batman visent à descendre Batman tel qu’il est apprécié par les lecteur. Et lorsque Batman intervient c’est pour se ridiculiser lui-même : Batman qui dit à Gordon de ne pas tuer en légitime défense mais qui ne voit pas de problème à l’utilisation de son arme alors que chez Batman c’est bien l’arme le problème alors qu’au fond il n’a pas de souci avec la légitime défense ; Batman qui développe des sortes de Google Home pour espionner des personnes lambda ; Batman jamais porté sur le côté humain, mais toujours porté sur l’action et la “réflexion” (en vrai il est pas brillant contrairement à ce qui est montré) et la liste peut continuer. Pour les alliés on a un Alfred alcoolique qui pousse Batman à tuer parce qu’après tout c’est une guerre contre le crime mais qui dans le même temps désavoue son combat, un Gordon qui se plaint un trop grand nombre de fois qu’il n’a pas le téléphone de Batman et que ça le dérange de devoir allumer le signal à chaque fois. C’est fait avec lourdeur. Les interventions de Batman sont faites avec lourdeur, et le fait que ce soit éventuellement dans le but de critiquer un Batman “cool” ne fonctionne pas. Tout manque de finesse, de subtilité, d’intelligence. Ces défauts finissent par s’accumuler et donner une première moitié de maxi loin d’être bonne.

Malgré cela, il reste quelques idées à creuser. Déjà, ça se laisse lire malgré tout parce que les dialogues sont certes lourds, mais le comics reste un comics d’action. On tourne (saute) juste les pages d’action dans le but d’arriver à trouver de bons dialogues mais il y a des scènes qui restent intéressantes. Batman qui se met souvent dans la peau de la victime pour résoudre les mystères est une bonne idée mais l’exécution est souvent expédiée et on se retrouve avec un Batman qui tombe simplement sur la solution sans réelle réflexion cohérente de sa part. Malgré des scènes d’action qui ne manquent pas de défauts ça reste grosso modo correct et Bryan Hitch fait du bon travail sur les scènes plus calme. Les dessins sont loin de rebuter le lecteur. L’enquête en elle-même n’est pas inintéressante mais tombe dans des clichés de soldats drogués, d’armée secrète assez vite. Alors que l’idée de faire un Batman détective est clairement bienvenue. J’aime pas ce genre d’intrigue quand c’est aussi banal et inintéressant, sans profondeur et rempli d’autant de défauts.

La question que je finis par me poser c’est le pourquoi de cette maxi ? Ellis n’a visiblement pas envie d’écrire ça et je suis persuadé que c’était principalement pour donner un défouloir à Hitch.

Répondre