Robin and Batman (2021)

Répondre
Avatar du membre
Bonni
Super Remarqué
Messages : 1303
Enregistré le : 02 mars 2020 22:40

Robin and Batman (2021)

Message par Bonni »

Image


By Jeff Lemire and Dustin N'guyen
Prestige format
1 of 3

The world’s first sidekick is just starting out at the side of Batman, struggling to find his own path from personal tragedy to being a Super Hero. It’s an intimate look at the first growing-pains of one of the legends of Gotham City in this gorgeous, 40-page prestige format title.
J'ai pas ce numéro ? c'est réglé. :sleep

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5723
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Robin and Batman (2021)

Message par mavhoc »

Vu le prix, je me méfie un peu, même si en soi ça me fait envie.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5723
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Robin and Batman (2021)

Message par mavhoc »

Avec Lemire au scénario et Nguyen au dessin, j'ai eu envie de tester Robin & Batman.

Graphiquement le titre est vraiment spécifique avec une teinte aquarelle qui ne perd pas le côté dessin, ne fait pas dans la peinture, mais offre un ton profondément nostalgique. Le caractère "ancien" du récit, se déroulant au début de la carrière de Dick Grayson, est parfaitement incarné au niveau visuel.
A part cela, le titre propose finalement quelque chose de largement vu, Lemire se rapprochant tant de Robin : Year One qu'on est à la limite du plagiat.

Dick commence sa carrière sur le terrain, n'étant pas encore Robin, efficace et très doué, Batman le juge cependant trop indiscipliné et décide de lui interdire de venir sur le terrain. Dick craint la solitude, ses souvenirs, et sa relation avec Bruce n'est vraiment pas belle, basée sur une vision "militaire" que Miller n'aurait clairement pas renié, il décide donc d'incarner un être coloré pour se moquer de lui : Robin.
On a un Dick relativement optimiste mais pas autant qu'il devrait l'être, un Alfred efficace et un Bruce totalement horrible, sans réelle émotion, ne jouant pas du tout un rôle de père, mais bien de général voulant former des soldats et non aider un jeune orphelin.
Bref, c'est assez gênant sans être mauvais pour autant, juste étonnant, mais dans le mauvais sens il faut le dire.

Enfin, c'est important quand même, le titre est intéressant mais on ne voit pas vraiment où il veut aller. On a fait un tiers de la lecture et je doute de sa totale utilité. En bref, on verra bien, mais ce n'est pas incroyable.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 9125
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

Re: Robin and Batman (2021)

Message par Batman293 »

J'avoue que je n'ai pas vraiment eu Year One en tête en le lisant. Surtout que ma lecture de ce titre remonte à plusieurs années. Mais personnellement j'ai bien aimé cette façon d'envisager la relation. Batman est clairement désigné comme une sorte d'antagoniste. C'est intéressant de voir un Batman clairement à côté de la plaque.

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5723
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Robin and Batman (2021)

Message par mavhoc »

Justement en soi, ça ne me semble pas particulièrement novateur ni même bien traité :/ Même s'il y a quelques éléments subtils, comme le journal intime. Globalement cependant, je trouve qu'on est cependant à la limite du Out of Characters pour Bruce.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5723
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Robin and Batman (2021)

Message par mavhoc »

Robin & Batman #2 présente des idées très jolies et d'autres très difficiles.

Après avoir été convoqué dans le bureau du proviseur pour avoir frappé ses camarades qui se moquaient de lui, Dick Grayson, d'humeur sombre, obtient enfin son costume de Robin et a son cadeau d'anniversaire : se rendre sur le satellite de la Justice League, rencontre les plus grands héros de la Terre puis, enfin, rencontrer et sympathiser avec les futurs Teen Titans.
Simultanément, Bruce tente de se faire pardonner, expliquant qu'enquêter ne signifie rien de sombre pour lui. Cependant, si on pouvait espérer une relation plus saine, on voit que Bruce a en réalité utilisé Dick comme espion pour surveiller les futurs demi-dieux de demain. Le personnage gagne en malsain, sort ici du In Character habituel du personnage.
La conclusion promet le retour de Croc avec un Calculator en guest vraiment plaisant.

Bien sûr, graphiquement c'est excellent, par contre dans le récit même, je trouve qu'il y a cette noirceur qu'on n'attendait pas du titre, que ça soit pour Batman lui-même ou Dick qui devient de plus en plus dépressif à cause de la personnalité de Bruce. Bref, Miller en rêvait, Lemire est en train de le faire !
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Répondre