Blue and Gold (2021)

Avatar du membre
Mocassin
Super Légende
Messages : 15643
Enregistré le : 06 août 2014 20:46
Localisation : Lille
Contact :

Re: Blue and Gold (2021)

Message par Mocassin »

C'était vraiment fun à lire. Booster est fidèle à lui-même (le contraire serait un comble) et son utilisation des réseaux sociaux est pertinente. J'avais peur que Jurgens joue au boomer, mais pour le moment tout va bien.

Je connais moins Blue Beetle, mais le duo fonctionne extrêmement bien en tout cas, on sent qu'il y a un vrai vécu et une alchimie entre les deux bros, c'est le type de relation qui fait carrément plaisir à voir.

C'est divertissant de A à Z alors que ce premier numéro sert surtout à poser les bases nécessaires à ce qui suivra (enfin c'est l'impression que ça donne). Bien joué Jurgens, t'as pas perdu la main, et en plus tu sais t'entourer, Ryan Sook est vraiment très bon.
Modifié en dernier par Mocassin le 31 juil. 2021 12:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5688
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Blue and Gold (2021)

Message par mavhoc »

Comme les autres, je trouve que la question des réseaux sociaux est ici centrale dans ce numéro #1 de Blue and Gold. Je suis cependant moins convaincu. La vision d'un Booster Gold majoritairement pris pour un con par sa communauté me surprend énormément et je trouve qu'ici Jurgens se laisse aller à un de ses défauts faciles, faire de Booster un pur et simple bouffon alors qu'il devrait ne l'être qu'aux yeux des autres héros, étant, pour le public, un réel héro. Je trouve qu'il y a un côté non-fonctionnel ici, un peu simpliste.
Toujours dans les défauts, je n'aime pas du tout la nouvelle tête que Sook donne à Ted, trop juvénile.

Enfin le titre fonctionne bien avec ce premier numéro, bourré d'action, mettant en place le retour des deux héros pour un duo assez maladroit dans sa mise en scène (la Justice League est kidnappé et aucun autre héro sur Terre n'est disponible?!), l'humour demeure présent et le titre fonctionne quand même pas mal sur la nostalgie des fans.

Ajoutons à cela une menace pour le reste de la série qui fait bien peu crédible, semble exagérée et annoncerait déjà le retour de Jurgens dans ses faiblesses scénaristiques des années 90, et on a le droit d'avoir peur.

Honnêtement, je ne sais pas trop comment on peut avoir considéré ce numéro comme bon. Correct, ok, mais honnêtement c'est très mécanique et fragile. On est loin de ce que le duo peut pleinement offrir et on a des pistes potentiellement inquiétantes quant à la suite. Pour autant, c'est vraiment agréable de retrouver les héros et après des années à demander une série Booster Gold, je ne vais pas bouder Jurgens. J'achèterai chaque numéro même si la qualité devait décroître.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
Bonni
Super Remarqué
Messages : 1184
Enregistré le : 02 mars 2020 22:40

Re: Blue and Gold (2021)

Message par Bonni »

Blue and Gold #2

Bon deuxième numéro et déjà on sent le tout tourner en rond...
Je trouve que Jurgens accentue trop certains aspects du personnage qu'est Booster et passe donc à côté d'aspects du personnage bien plus intéressant qu'on avait pu découvrir dans 52 et l'ongoing qui en avait suivi.
J'apprécie beaucoup l'écriture de Ted bien que Jurgens le bloque dans cette ambiance d'une certaine manière.
Mais c'est surtout l'écriture de Booster qui est lourde je trouve...
Il est amusant de voir Jurgens parodier son propre récit (Death of Superman).
Les dessins varient en qualité au fur et à mesure du numéro... y a du très bon et du très moyen.
Je suis pas sûr de continuer après ce numéro.
Je ferais une relecture mais là j'ai vraiment trouve ça balourd et pas très intéressant...
J'ai pas ce numéro ? c'est réglé. :sleep

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5688
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Blue and Gold (2021)

Message par mavhoc »

Alors, je craignais le pire, mais pourtant ce second numéro de Blue and Gold parvient à ne pas être aussi mauvais que le message de Bonni me le laissait craindre.
Alors oui, on a un Booster typique de Jurgens et non pas de Johns, c'est-à-dire qu'on n'a pas la subtilité et la profondeur du personnage qu'on pouvait avoir juste avant Flashpoint. Pour autant, on a des moments vraiment drôle, notamment la capitalisation de la mort de Superman, les figurines de Todd McFarlane. Booster permet vraiment à Jurgens de rire de l'industrie du comics, de sa volonté d'argent à tout va sans pour autant devenir cynique.

Bien écrit, le numéro permet d'avancer dans différentes scènes d'action et de redéfinir la situation de Blue Beetle, peut-être de manière trop facile et artificielle, je le reconnais, mais au moins le récit avance ainsi. On notera d'ailleurs que Jurgens semble très à l'aise avec Kord et a vraiment envie de le mettre en avant comme le centre de son récit.
Enfin, je trouve l'utilisation des réseaux sociaux particulièrement réussie ici. On sent une vraie vie de Discord, une réalité des échanges, avec leurs personnalités, les utilisateurs réels derrière tout cela. On évite totalement une vision de boomer je trouve, ce qui est assez agréable même si on pourrait espérer quelque chose d'encore plus assumé.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5688
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: Blue and Gold (2021)

Message par mavhoc »

Apparemment, il n'y a plus que moi qui soutienne Jurgens et son Blue and Gold, avec ce troisième numéro. Il faut le dire la numéro n'est pas incroyable.

Omnizon, princesse extraterrestre arrive donc à l'ONU pour prendre le contrôle de la Terre et seuls Booster Gold et le récent appauvri Blue Beetle vont s'occuper d'elle, dans un combat très vague et organisé comme tous les comics des années 90. On a alors le retour de Trixie Collins, que l'on n'avait quasiment plus vue depuis la première série Booster Gold. C'est dire si Jurgens fait dans le nostalgique et tient à maintenir cette ambiance 90's et non pas se lier à la série de Johns des années 2000, qui était pourtant plus proche de ce que le personnage avait été durant Convergence.

Visuellement passable sans être moche, le titre reste fonctionnel mais n'a pas vraiment d'intérêt, si ce n'est son usage des réseaux sociaux.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

Répondre