[UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Avatar du membre
Zpard311
Super Remarqué
Messages : 1156
Enregistré le : 17 mai 2015 08:45

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par Zpard311 »

Hello,


Voilà, j'ai également fini la lecture de Red Son.

Pour ma part, j'ai vraiment adoré l'idée de départ, un Superman Communiste ? C'est vraiment original !
Sachez, qu'avant de commencer sa lecture, je me suis lu tous les DC Saga et Superman Saga, pour vous dire que niveau différence, je l'ai bien vu ! ^^

Bon on va faire un simple point fort et point faible avec un petit résumé à la fin :
Commençons par les points faibles :
- Comme dit plus haut, l'avancement dans le temps est trop rapide, alors certes les élément du scénario suivent mais c'est vraiment des sacrés bons dans le temps. Et Luthor qui arrive à résoudre tous les problèmes des EU en si peu de temps. Trop rapides, mais à la rigueur ça m'as pas perturbé.
- Pour Lois Lane, en y réfléchissant, je rejoins mavhoc. Elle n'as pas trop d'intérêt.
- Comme d'autre je souligne également la rebellion de Brainiac trop expédiée.
- Egalement, j'ai trouvé bizarre le changement de camps en deux minutes de Superman. La lettre écrite par Luthor lui fait voir ses tord. La lettre n'est pas si percutante qu'elle aurait dû l'être.

En points forts (avis personnel) :
- L'incrustation de tant de personnages, d'une manière ou d'une autres, de l'univers DC.
- Même si les combats sont plutôt rapides, j'ai adoré l'armée des Green Lantern. Avec un Lex Luthor qui découvre comment les utiliser.
- Wonder Woman, un peu des deux camps, c'était assez sympa. De plus, le passage avec le Batou russe et son lasso, j'ai vraiment bien aimé.
- Batou, parlons-en, alors franchement moi j'ai bien aimé. J'ai accroché à ce petit Russe ^^. Son apparition, même si elle était logique, je m'y attendais pas. Donc vraiment sympa !

Pour ce récit, donc, j'ai vraiment bien aimé. Découvrir un Superman à la conquête du monde. Même si il y a certains trous, dans l'ensemble c'est vraiment construit. J'ai vraiment été pris dedans du début à la fin, on peut clairement dire que ça ne manque pas d’originalité. Tous les éléments de Superman était présent mais mélangé.
Tout ça change vraiment de d’habitude et c'est génial.

Pour tout ce qui est débat sur la guerre froide, je passerais le sujet car l’histoire du monde ne fait pas vraiment partis de ma culture G principal ^^. En revanche je peux quand même dire que j'ai adoré le contexte. Et Sup' en russie vraiment top.

Et la fin, vraiment inattendu ! Surpris, j'ai adoré.

En bref, peu importe son succès, je le recommanderais à n'importe qui qui aime Superman. Pour certain c'est peut-être pas un classique, pour d'autre pas un must-have, mais moi je le recommande quand même ! :s:
C'est du très bon Superman !

En ligne
Avatar du membre
mavhoc
Super Héros
Messages : 5521
Enregistré le : 12 févr. 2013 15:53

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par mavhoc »

Après une relecture de Red Son pendant les vacances, j'ai écrit une "petite" critique, en me centrant sur les liens pervertis des personnages avec Superman et comment cela se révèle être un magnifique témoignage d'amour envers Superman.

En 1938, les Etats-Unis ont découvert Superman. Dans notre monde, du moins, ce fut en comics. C'est avec cette date essentielle que commence le récit incroyable de Mark Millar : Et si le vaiseau du petit Kal-L était tombé, non dans le Kansas mais en Ukraine ? Loin de faire une bête uchronie, Mark Millar a l'objectif de faire un ode à Superman au négatif. Cette volonté de l'auteur de Wanted fut bien mal compris et on ne s'étonnera pas de voir beaucoup de personnes reprocher à Red Son des incohérences uchroniques. Mais Millar ne fait pas une uchronie, il fait un double jeu : d'une part montrer l'essence de Superman et d'autre part, imaginer un monde totalement différent.
Le pari est risqué et Millar parvient quand même à le relever avec succès et bravoure !

Il faut bien comprendre à quel point la manœuvre est subtil. En présentant un Superman dictateur, Millar entend montrer le négatif de la véritable valeur de Superman. Ce Superman qui impose ses idées, pourtant nobles, représente l'inverse de Superman, aux mêmes idéaux nobles, qui refusent de les imposer. La différence se trouve être dans une minuscule faille qui les différencient totalement. Millar montre la grandeur de Superman tout le long du récit, son pacifisme, sa douceur, sa bonté, sa puissance aussi. Mais il montre aussi à quel point le vrai Superman possède un amour plus grand : la charité, agapè en grec, un amour assez fort pour laisser les autres faire leurs erreurs.

Cette volonté de montrer l'identité propre de chaque personnage, via des différence, se retrouve également dans Lex Luthor, l'autre personnage central. Rarement un auteur a peint un aussi beau portrait de Luthor que Millar. Superman étant dangereux, car liberticide, Luthor apparaît comme un héro. Car sa vision de Superman se retrouve être cohérente avec la réalité de son monde et il est soutenu par les américains. Or, il faut bien comprendre que la vision qu'a ici Luthor, il la partage avec sa version normale. Les deux voient Superman comme un même défi et une même menace. Mais seule la version Red Son a raison. Et c'est là toute la différence.
Coincé dans une réalité où Superman n'est pas une menace pour la réalité, Luthor devient petit à petit un fou criminel, là où dans Red Son cela lui permet de devenir un héro. Le potentiel bénéfique de Luthor apparaît au grand jour dans un récit où Superman sert à canaliser les bienfaits qu'il peut accomplir. Superman relève à demi-mot cela d'ailleurs.
Car il y a là une des grandes richesses de l'oeuvre, Red Son se laisse aussi bien lire rapidement et facilement, avec une belle mise en scène et une action concrète et réelle, que dévorer comme une œuvre profonde où les protagonistes offrent eux-même, par sous-entendu toute la subtilité de l'oeuvre. Que ce soit dans son message politique ou dans sa volonté de faire réfléchir à l'essence de chaque personnage.

Car on retrouvera toute la galerie des personnages liés à Superman, chacun plus ou moins déformé. La majorité ne sont pensés que dans des connexions. Jimmy Olsen ainsi passe du « Superman's best friend » à « Lex Luthor's best friend ». Cela n'est pas incohérent ni illogique. Le but est bien sûr de se centrer sur l'identité d'acolyte d'Olsen. C'est cela qui, pour Millar, fait l'essence du personnage. En tout cas dans son rapport à Superman. Car il faut bien comprendre que l'oeuvre est pensée autour de Superman.
Ainsi, j'ai lu beaucoup de gens sur le net critiquaient le Batman de Red Son, qui serait une incohérence au vu du titre. Batman étant mis en place de manière presque artificielle, niant tout le côté Bruce Wayne et se concentrant simplement sur sa création pour l'opposer à Superman. Ces gens se sont laissés avoir dans le piège de Millar : il ne s'agit pas d'une uchronie, mais d'une réflexion sur Superman. Tous les personnages sont pensés uniquement dans leur rapport originaux à Superman.
De même que Jimmy Olsen est pour Superman « son meilleur ami » et que ce rôle passe à Pietr (Peter Ross de cette version) et qu'en échange il devient l'allié de Luthor, Batman lui est pensé dans la zone tendue qui existe entre lui et Superman. Millar, comme beaucoup d'autres, montre que malgré ses méthodes limites et sa noirceur, Batman reste une limite morale de Superman. Dans un monde où cette limite a depuis longtemps sautée, Batman passe à l'action et se révèle supérieur à Superman. Il met en lumière la noirceur du personnage, désormais prêt à tout pour « le plus grand bien », notamment demander un quasi-suicide à Wonderwoman, chose impensable pour le vrai Superman.
Bien sûr, Batman sert aussi d'argument marketing, il faudrait être naïf pour le nier. Mais son rôle sert aussi à montrer le dépassement du cadre moral de Superman. Il incarne avant tout cela. Il montre les limites qui sont dépassés mais aussi la préférence personnelle de Millar pour Batman. Batman qui incarne, quelque part, l'avenir : la victoire de l'intelligence.

Pour autant, je suis le premier à trouver limité certains rôles. Pietr, par exemple, aurait gagné à être plus soigné, plus travaillé, sur la période entre les deux premiers chapitres. On le voit comme ennemi, puis allié et enfin traître de Superman.
De même, Loïs Lane me paraît difficile à sonder. Si j'adore la mise en avant de sa prestance, de son sens du devoir, j'ai un doute sur la concrétisation de son utilité. Ce qui me marque le plus est de voir combien ce récit montre, en réalité, son amour pour Clark Kent. Car quand bien même elle tombe amoureuse de Superman, elle ne se jette pas dans ses bras. Elle s'y refuse, car elle est mariée ? Je crois davantage que c'est l'absence d'un vrai être derrière Superman, d'un humain derrière l'idéal qui freine cela. Mais Loïs Lane est un personnage complexe qui ne révèle que doucement ses profondeurs.
Lana, elle, sert simplement de motivation pour Superman, lui rappelant d'où il vient. Je trouve le personnage peu exploité et sans réel changement. Au contraire, je trouve que sa présence montre combien manque un traitement des parents adoptifs de Superman. Certes, si on suit le récit originel, ils doivent être mort avant qu'il ne se révèle au monde, mais quand même.

Reste le cas Wonderwoman. Je dois avouer que la première fois que j'ai lu Red Son, j'étais assez énervé de voir le personnage traité sur la base du sentiment amoureux. C'est une femme donc elle se bat par amour puis se venge par amour/haine ensuite. Mais est-ce totalement vraie ? Elle incarne, justement, cette limite entre le vrai et le faux amour. Percevant en Superman l'ensemble des sacrifices qu'il est capable de faire, elle ne peut plus l'aimer. Cela dit, je continue à penser que la mise en scène est maladroite.

Red Son offre également un bel hommage aux ennemis de Superman, toute sa galerie de vilain est présente, plus ou moins. Avec une mise en avant de Bizarro pour un récit court, mais d'une rare finesse. Bizarro, ici, serait si intelligent qu'il comprendrait que cette vie qu'il a n'en vaut pas la peine. Il saisit à quel point l'humanité est laide et conclut ainsi qu'il l'a déteste et préfère se suicider. Cette intelligence est soulignée avec soin. S'il est bien plus laid que Superman, il n'en demeure pas moins bien plus intelligent, mais d'une manière primitive.

Le récit est absolument génial, dans son déroulement implacable, dans sa suite qui dévoile une lutte idéologique et politique. Nous avons donc une réflexion politique, des réflexions morales, des pensées sur l'essence des personnages, mais aussi des scènes d'actions, de romance, un dynamique scénaristique réel et absolument jouissif.
Red Son parvient à unir l'intelligence avec une vision grand public qui facilite la lecture et la rend véritablement très agréable.

On ajoutera que le dessin y est pour beaucoup. Dave Johnson et Kilian Plunkett font tout pour donner un côté un peu ancien au dessin, particulièrement dans le premier chapitre qui se caractérise par un bel hommage, ainsi, aux années 60. On appréciera l'encrage d'Andrew Robinson et Walden Wong, qui va exactement dans le même sens.
Red Son est, graphiquement aussi, une belle réussite.

Malgré de rares faiblesses scénaristiques, notamment la non-réutilisation par Luthor d'un nouveau Bizarro, ou des lumières d'un soleil rouge, justifiée pour faire avancer le récit, Red Son parvient à être une œuvre fondatrice, qui offre un récit puissant, d'une force égale à celle de la réflexion qu'il invite à avoir. Réflexion, certes, sur le monde politique (mais d'une puissance moyenne) et réflexion sur les liens entre les personnages (qui là, dévoile un niveau rarement atteint dans les comics).
Le seul défaut de Millar fut peut être sa volonté de bousculer les codes, d'amener une réflexion sur plusieurs tableaux, entraînant ainsi le risque de perdre ses lecteurs.
Red Son reste majeur et, surtout, sublime.
Vittorini a écrit : likes ce message
mavhoc a écrit : juste , peut être, mettre de l'eau dans ton vin ? :lol:
Ok là je me couche.

En ligne
Avatar du membre
kasongo
Super Espoir
Messages : 620
Enregistré le : 25 oct. 2013 20:34

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par kasongo »

Je viens de le lire enfin et il est sublime pour moi. C'est le genre de récit que j'aime.

Ta "petite" critique mavhoc (qui date ^^), est pertinente. J'adhère à beaucoup de point.
Zack Snyder | Motion comic director
« Il appartient aux créateurs de ne pas donner au public exactement ce qu'il veut »
« Mépriser gratuitement sur internet est devenu un divertissement »

MoiToutSimplement
Super Remarqué
Messages : 1239
Enregistré le : 19 avr. 2018 20:34

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par MoiToutSimplement »

Avec tout ce qui a été publié sous le label "Elseworld", un récit centré sur un éventuel Superman soviétique n'était qu'une question de temps. Forte heureusement, ce fut Mark Millar qui s'en occupa et il fait ici un travail d'exception. Superman Red Son fut l'un des premiers comics qu'il m'a été donné d'acheter, et franchement, si vous voulez commencer DC, commencez par les Elseworlds (oui ça peut paraître bizarre mais faut vraiment commencer par de l'alternatif, de toutes façons en ce qui me concerne, je ne lis plus que ça, je vous conseille Kingdom Come et The New Frontier aussi soit dit en passant).

Avant toutes choses, l'aspect graphique, ici gérée par Dave Johnson, est sublime pour les yeux, un style qui mélange Old School bien foutue et dessins clichesque soviétiques de bon aloi.

Le récit, quand à lui, est pour moi le meilleur écrit de la carrière de Millar (avec Civil Wa... Non j'déconne) et il propose ici un travail que, soyons fous, je compare à l'excellentissime All Star Superman de Grant Morrison (que je conseille aussi). Eh oui, les deux récits ont un gros, très gros point commun: la place et la symbolique de Superman dans le monde, et même si ASS le fait à la perfection, Red Son parvient à le faire avec un Superman soviétique, enfin, même si Superman fini par devenir un "dictateur", il en reste pas moins altruiste, pacifiste et protecteur. Il est bon de noter qu'on évite ici le manichéisme facile pour se concentrer sur un Superman touchant (Tommy remonte ton froc), une synthèse parfaite du personnage.

En ce qui concerne les nombreux antagonistes, c'est la même, ils ne sont pas des "mechenkissonpajanti" mais bien plus que celà, ce sont des personnages complexes, écrits avec audace (Le "Batman" de cet univers ou encore Brainiac) ou bien des personnages qui apprenent grâce à Superman (Luthor par exemple).

En ce qui concerne l'aspect purement Elseworldesque, les fans d'uchronie auront de quoi se réjouir de voir évoluer ce monde où la Guerre Froide à pris un autre tournant. Mais au delà de ça, celà impacte les personnages avec, par exemple, des amazones et une Diana bien differentes ici.
Aussi, la fin est magnifique mais je spoil pas.

Bref, lisez ce livre, ça coute 15€ mais ça vaut vraiment le coup.

Avatar du membre
jb681131
Super Espoir
Messages : 538
Enregistré le : 13 mars 2016 13:50

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par jb681131 »

MoiToutSimplement a écrit :
11 juil. 2019 00:02
Avec tout ce qui a été publié sous le label "Elseworld", un récit centré sur un éventuel Superman soviétique n'était qu'une question de temps. Forte heureusement, ce fut Mark Millar qui s'en occupa et il fait ici un travail d'exception. Superman Red Son fut l'un des premiers comics qu'il m'a été donné d'acheter, et franchement, si vous voulez commencer DC, commencez par les Elseworlds (oui ça peut paraître bizarre mais faut vraiment commencer par de l'alternatif, de toutes façons en ce qui me concerne, je ne lis plus que ça, je vous conseille Kingdom Come et The New Frontier aussi soit dit en passant).
Moi j'ai pas trouvé Kingdom Come si "ouf" que ça. "New Frontier", je l'ai pas encore lu.
Par contre "Red Son" est vraiment vraiment bon. Voir même le meilleur Superman qu'il m'est été donné de lire (mais bon je suis loin d'avoir tout lu).
Pour info, oui il y a de vraiment d'excellents "Elsewold" qui sont à des années lumière des séries classiques. Mais il faut faire gaffe car il y a aussi des "elseworld" à ne surtout pas lire comme les suites de "The Dark Knight Returns" par exemple.
MoiToutSimplement a écrit :
11 juil. 2019 00:02
Avant toutes choses, l'aspect graphique, ici gérée par Dave Johnson, est sublime pour les yeux, un style qui mélange Old School bien foutue et dessins clichesque soviétiques de bon aloi.
Je suis d'accord.
MoiToutSimplement a écrit :
11 juil. 2019 00:02
Le récit, quand à lui, est pour moi le meilleur écrit de la carrière de Millar (avec Civil Wa... Non j'déconne) et il propose ici un travail que, soyons fous, je compare à l'excellentissime All Star Superman de Grant Morrison (que je conseille aussi). Eh oui, les deux récits ont un gros, très gros point commun: la place et la symbolique de Superman dans le monde, et même si ASS le fait à la perfection, Red Son parvient à le faire avec un Superman soviétique, enfin, même si Superman fini par devenir un "dictateur", il en reste pas moins altruiste, pacifiste et protecteur. Il est bon de noter qu'on évite ici le manichéisme facile pour se concentrer sur un Superman touchant (Tommy remonte ton froc), une synthèse parfaite du personnage.
C'est vraiment dur à dire si c'est mieux que "All-Star Superman" de Grant Morrsion et si c'est le meilleur récit de Mark Millar beaucoup de son travaille est excellent (Swamp Thing, Old Man Logan, Wanted, Kick Ass, Kingsman, The Authority, ...)
MoiToutSimplement a écrit :
11 juil. 2019 00:02
En ce qui concerne les nombreux antagonistes, c'est la même, ils ne sont pas des "mechenkissonpajanti" mais bien plus que celà, ce sont des personnages complexes, écrits avec audace (Le "Batman" de cet univers ou encore Brainiac) ou bien des personnages qui apprenent grâce à Superman (Luthor par exemple).
Millar écrit toujours bien.
MoiToutSimplement a écrit :
11 juil. 2019 00:02
En ce qui concerne l'aspect purement Elseworldesque, les fans d'uchronie auront de quoi se réjouir de voir évoluer ce monde où la Guerre Froide à pris un autre tournant. Mais au delà de ça, celà impacte les personnages avec, par exemple, des amazones et une Diana bien differentes ici.
Aussi, la fin est magnifique mais je spoil pas.
MoiToutSimplement a écrit :
11 juil. 2019 00:02
Bref, lisez ce livre, ça coute 15€ mais ça vaut vraiment le coup.
Oui c'est vraiment à lire

Avatar du membre
Resendes
Super Héros
Messages : 6817
Enregistré le : 04 mars 2014 00:42

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par Resendes »

Non Millar n'écrit pas toujours bien :sleep

Avatar du membre
jb681131
Super Espoir
Messages : 538
Enregistré le : 13 mars 2016 13:50

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par jb681131 »

Resendes a écrit :
11 juil. 2019 09:58
Non Millar n'écrit pas toujours bien :sleep
Ah bon. Ben j'ai pas du encore tombé dessus.
Mais je vais te croire car même Alan Moore, Frank Miller, Geoff Johns, ... ont écrit des trucs très très nuls.

Avatar du membre
Resendes
Super Héros
Messages : 6817
Enregistré le : 04 mars 2014 00:42

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par Resendes »

Rien que son Authority est hyper mauvais, fort malheureusement :(

Avatar du membre
Parademon
Super Boss
Messages : 2453
Enregistré le : 09 mars 2017 11:25

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par Parademon »

Après Authority de base...

En ligne
Avatar du membre
Jérémy
Super Confirmé
Messages : 1773
Enregistré le : 25 oct. 2019 09:57

Re: [UC : DC Deluxe] Superman Red Son

Message par Jérémy »

Bon voila je viens de finir la relecture de Red son, c'etait le premier comics que j'ai lu il y a quelques années. Alors comme toi le monde j'ai aimer l'histoire voir même adorer. Je vais d'abord aborder quelques point négatif. Tout d'abord les bonds dans le temps un peu trop important parfois, j'aurais aimer que le comics soit un peu plus long pour prendre plus son temps sur l'histoire. Ensuite l'intelligence de Lex et le fait qu'il sait faire des choses énormes en très peu de temps ou bcp de choses en même temps. J'ai l'impression parfois que c'est trop exagérer pour nous montrer qu'il est très très intelligent au cas ou on l'aurait pas compris. Sinon j'ai bien aimer qu'on fait référence a plusieurs personnages, notamment un personnage très important de l'univers DC. Aussi le fait de voir Superman évoluer dans un autre univers est assez cool. Durant la première lecture je n'avais pas compris que le petit garçon dans l'histoire que raconte Piotr a Superman deviendra le fameux Batman avec une Chapka. J'ai beaucoup aimer la fin du comics ou on apprend que finalement la famille EL sont des descendant de Luthor et que Superman ne vient pas d'une autre planète mais du futur. Ça fait un lien assez intelligent entre les deux, ça montre pourquoi superman est si intelligent et pourquoi il peut vivre aussi longtemps. Seul défaut de la fin du comics c'est le revirement de Braniac qui enfaîte était encore méchant mais fessait semblant d’être devenu gentil et j'aurais aimer que les combats de fin durent un peu plus longtemps.Mais j'ai vraiment aimer ce comics et j'ai hâte de voir le film d'animation.

Répondre