[UC : DC Rebirth] Superman

Répondre
Avatar du membre
Sh@dow
Super Remarqué
Messages : 1241
Enregistré le : 31 mars 2015 18:17
Localisation : Bretagne

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par Sh@dow »

Alors pour le coup, et en tant que père, je trouve que l'aspect familial est ce qui est le plus raté. On ne ressent jamais vraiment de véritable liens entre Clark et Jon. Pour Clark, il semble que l'éducation se résume à entrainer son fils dans les situations les plus périlleuses et dangereuses qui soient ou de lui asséner des poncifs patriotiques. Quand à Jon, c'est un personnage totalement inintéressant et fade, bien loin de Conner ou de Chris Kent qui apportaient un vrai plus à l'univers de Superman. Je ne vais pas m'appesantir sur le sujet, j'ai déjà évoqué mon avis sur le parcours de Tomasi et Gleason durant Rebirth.
Par contre je voulais signaler que contrairement à ce qui est indiqué sur le site de Urban point de Action Comics 1000 dans le tome 6 de Superman Rebirth. Grosse déception , en ce qui me concerne :slade
Mon dieu, c'est dingue... On ne voit pas le temps passer. Quand tu es arrivé, tu avais une heure. Maintenant tu as moins !

Avatar du membre
Corwyn McFly
Super Gringalet
Messages : 20
Enregistré le : 26 mars 2019 18:47

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par Corwyn McFly »

Sh@dow a écrit :
31 mars 2019 16:31
Par contre je voulais signaler que contrairement à ce qui est indiqué sur le site de Urban point de Action Comics 1000 dans le tome 6 de Superman Rebirth. Grosse déception , en ce qui me concerne :slade
Tiens je savais pas qu'ils l'avaient annoncer dedans vu que c'est un run Superman et non Action Comics. Et puis ils proposent un pack anniversaire des 80 ans à part pour célébrer l'événement.

Avatar du membre
urbanvspanini10
Super Boss
Messages : 2933
Enregistré le : 14 sept. 2015 18:43

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par urbanvspanini10 »

Sh@dow a écrit :
31 mars 2019 16:31
Alors pour le coup, et en tant que père, je trouve que l'aspect familial est ce qui est le plus raté. On ne ressent jamais vraiment de véritable liens entre Clark et Jon. Pour Clark, il semble que l'éducation se résume à entrainer son fils dans les situations les plus périlleuses et dangereuses qui soient ou de lui asséner des poncifs patriotiques.
Dans ce cas, tu risque d'avoir encore plus de mal avec ce que va faire Bendis sur Jon et l'aspect familiale. ^^
Sondage du meilleur event DC 2nd Tour 2/2 :https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIp ... sp=sf_link

Avatar du membre
DCsoldier
Super Gringalet
Messages : 30
Enregistré le : 04 avr. 2019 12:24

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par DCsoldier »

Si le "Action Comics 1000" n'est pas présent dans le tome 6 de "Superman Rebirth" du coup il sera publier comment en librairie ?
#ReleaseTheSnydercut

Avatar du membre
Sh@dow
Super Remarqué
Messages : 1241
Enregistré le : 31 mars 2015 18:17
Localisation : Bretagne

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par Sh@dow »

C’est une bonne question. Si quelqu’un a une réponse, je suis également preneur.
Mon dieu, c'est dingue... On ne voit pas le temps passer. Quand tu es arrivé, tu avais une heure. Maintenant tu as moins !

Avatar du membre
Resendes
Super Héros
Messages : 6802
Enregistré le : 04 mars 2014 00:42

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par Resendes »

Logiquement dans le tome 0 de Superman par Bendis. Il est notifié "extrait AC #1000" à vérifier si tout y est ou seulement une partie.

Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 8846
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par Batman293 »

Je n’ai pas touché au run de Tomasi depuis à peu près 3 ans. Depuis le début de l’arc Black Dawn. Du coup j’ai commencé aujourd’hui une lecture complète de ce run. Les souvenirs que j’ai du premier arc ne sont pas top et ça n’a pas vraiment changé avec ma relecture de Superman #1-6. C’est un arc que je trouve très moyen. Rempli de bonnes choses mais également bourré de défauts. C’est un arc qui réintroduit un Superman papa (top de chez top comme postulat) mais pas simplement papa d’un petit kryptonien. On a quelque chose de neuf. Un enfant mi-kryptonien mi-humain. Une base géniale car simple mais nouvelle. Avec un énorme potentielle. Comment Clark et Lois vont pouvoir gérer ce qui les attend ? Quelque chose d’aussi inhabituel pour eux que ça l’était pour les Kent. En terre inconnue, ils ne savent pas comment leur fils évoluera avec ce mélange d’ADN. Est-ce qu’il grandira comme son père ? Où sa partie humaine apportera quelque chose qui perturbera ce qu’ils attendent ? Tout est là pour démarrer une nouvelle saga dans la vie de Superman.

Mais ce n’est pas foufou. C’est décevant. Plus que décevant : frustrant.

Je trouve les trois premiers numéros très réussis. Une exploration de cette vie familiale, la rencontre avec les nouveaux voisins, l’appréhension de l’école et du travail peut-être ? Des petites choses simples comme la réparation d’une grange (ce genre de détails que j’aime tellement) aux combats contre des animaux géants (pourquoi pas) on voit Clark qui tente à sa manière d’être un bon père. C’est tout ce que je demande. J’ai vraiment un faible avec les comics qui présentent un père tentant d’être... un père. Si simple mais si compliqué. Si génial mais si stressant. Une de mes thématiques préférées (même si je la trouve plus touchante quand c’est père/fille que père/fils). Tout est là. Tomasi a de quoi écrire quelque chose de beau. Les réactions de Jon, les échanges entre Jon et ses parents, les petites lignes ici et là sont pour beaucoup bien écrites. L’histoire du blouson est cool. Clark et Lois sont des parents attachants, et la dynamique de couple est super ! Vraiment si ce n’était que ça durant 6 numéros je ne dirais pas non. Pas de bad guy, juste une famille inhabituelle tentant d’avancer dans la vie. Juste Clark qui découvre et surtout qui comprend ce que Jonathan Kent a pu traverser. Juste Lois Lane, l’intrépide qui a rencontré nombre de situations périlleuses qui se retrouve face à un défi qu’elle n’a jamais connu.

Mais voilà, si c’est globalement vrai pour Superman #1-3, ça l’est beaucoup moins pour Superman #4-6 que je n’ai pas aimés. Je trouve Superman #4 vraiment mauvais. Après l’arrivée de l’Eradicator qui est déjà un ennemi que je trouve inintéressant, le #4 part totalement en vrille. Full action, full bagarre, le tout avec une surenchère brouillonne et ridicule. Un semblant de poésie que je trouve ignoble est introduit et c’est, à mon avis le summum des défauts de cet arc. Parce que les Superman #1-3 ne sont pas exempts de défauts, loin de là. Mais les nombreuses qualités nous font apprécier ces numéros. Mais je ne trouve quasiment aucune qualité au #4 et peu de qualités aux deux suivants. Tout ce qui a un rapport avec l’Eradicator est globalement raté, sans intérêt et prétexte pour un trop plein d’action, certes superbement dessiné par Gleason, Mahnke et Jimenez avec un travail sur les couleurs juste excellent. Sanchez sur Superman #3 ou Quintana sur le #5 délivrent un travail somptueux. À l’exception de Superman #4 qui, en plus d’un scénario raté, est assez médiocre artistiquement parlant notamment à cause d’une surcharge et d’un travail presque brouillon de Gleason, cet arc est vraiment très solide en terme de dessins.

De plus les défauts ne s’arrêtent pas là. Il n’y a quasiment aucun développement dans cet arc. Je ne dis pas que la situation au début de l’arc reste la même à la fin. Non, il y a une indéniable évolution, notamment dans la façon dont Clark veut éduquer son fils. Mais il n’y a pas beaucoup de développement. Les éléments posés dans la première moitié de l’arc semblent être déposés et même si je me rappelle qu’ils seront développés dans les arcs suivants pour certains on a une impression d’inutilité. Comme si ce qui devait être développé dans cet arc était de trop au côté d’une action lourdingue qui a gâché ma lecture. Comme une promesse oubliée quelque part. Même si l’élément qui vient perturber la petite vie de famille aurait pu être pertinent en participant réellement à un développement fluide et cohérent de ce qui est avancé dans la première moitié de l’arc, ce n’est pas le cas ici. Ça fait tache. Dans ma tête c’est comme si on suivait tranquillement le déroulement du récit et que quelqu’un vient vous secouer en te disant qu’il faut arrêter de prendre du plaisir calmement et qu’il fallait vite se dépêcher que Superman bah il sait se battre aussi pour que le récit avance. Une grosse impression de frustration. Je ne me souvenais pas, à l’époque, avoir été aussi frustré en lisant cet arc. J’étais plus jeune, et je n’avais pas le recul nécessaire pour l’être parce que je ne lisais clairement pas de la même façon. Ça m’avait simplement déplu. Mais là ça m’a déplu et ça m’a frustré. Un arc dont la première moitié est bonne et dont la seconde est à ce point ratée ne peut dépasser le qualificatif de médiocre. Tomasi et Gleason avaient l’occasion de démarrer ce run de manière solide et original mais non, on se retrouve avec un arc qui démarre très bien mais qui devient vite bancal tout en se fondant dans la soupe moyenne des comics blockbuster. Avec les défauts que j’ai remarqué chez Tomasi depuis un moment comme certains relents “nationalistes” dans sa manière de présenter les choses. En dehors de Jon et Clark et de leur relation, aucun autre personnage n’est réellement développé. C’est pas fou, surtout quand il s’agit de Lois qui est réduite à un rôle si médiocre qu’il n’est pas si éloigné de ce qu’on retrouve au début du run de Bendis même si la forme diffère. Quelque part on retrouve le même fond. Ou alors le fait que je lise la maxi Lois Lane de Rucka permet vraiment de voir qu’en général, Lois a rarement été bien écrite cette dernière décennie avant cette maxi. Elle est simplement là comme un décor. On n’apprécie jamais totalement le fait qu’elle soit mère comme c’est le cas avec Clark. On n’a jamais ses appréhensions, ses ambitions pour son fils au-delà de deux lignes de dialogues. C’est d’une pauvreté. Encore une fois ça gâche la lecture. Je sais que l’arc se nomme Son of Superman, mais la réalité c’est que Jon est le fils de Clark et Lois et non le fils de Clark simplement, et même si cela semble logique, on dirait que ce n’était pas si évident pour Tomasi et Gleason.

Oui y a pas mal de moments sympas, oui parfois ça peut même faire sourire, oui le postulat est original. Mais à la fin on se retrouve avec un arc qui a aussi pas mal de moments médiocres, avec quelques passages où j’ai même levé les yeux au ciel, et où le postulat n’est jamais vraiment exploité. Un arc médiocre pour le début de ce run.

Avatar du membre
Resendes
Super Héros
Messages : 6802
Enregistré le : 04 mars 2014 00:42

Re: [UC : DC Rebirth] Superman

Message par Resendes »

Batman293 a écrit :
19 avr. 2020 23:03
Une exploration de cette vie familiale. Vraiment si ce n’était que ça durant 6 numéros je ne dirais pas non. Pas de bad guy, juste une famille inhabituelle tentant d’avancer dans la vie. Juste Clark qui découvre et surtout qui comprend ce que Jonathan Kent a pu traverser. Juste Lois Lane, l’intrépide qui a rencontré nombre de situations périlleuses qui se retrouve face à un défi qu’elle n’a jamais connu.

Dans ma tête c’est comme si on suivait tranquillement le déroulement du récit et que quelqu’un vient vous secouer en te disant qu’il faut arrêter de prendre du plaisir calmement et qu’il fallait vite se dépêcher que Superman bah il sait se battre aussi pour que le récit avance. Une grosse impression de frustration.

Oui y a pas mal de moments sympas, oui parfois ça peut même faire sourire, oui le postulat est original. Mais à la fin on se retrouve avec un arc qui a aussi pas mal de moments médiocres, avec quelques passages où j’ai même levé les yeux au ciel, et où le postulat n’est jamais vraiment exploité. Un arc médiocre pour le début de ce run.
Cela résume à mon sens TOUT le run ! Un véritable gâchis. Vitto peut me parler des incroyables moments Jon'/Damian/Clark/Bruce/Lois je lui dirais que OUI c'est vraiment agréable mais que cela ne compose qu'une partie du run, ce n'est pas la locomotive qui dicte le rythme mais bien l'action très souvent bordélique, artificielle et qui détruit toute cette ambiance calme. Alors oui il fallait cela pour vendre mais cela aurait pu mieux se faire, comme dans Batman & Robin qui propose une fin de run abominable à mon sens.

Répondre