[UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Avatar du membre
666Raziel
Super Remarqué
Messages : 1025
Enregistré le : 03 juin 2013 15:31
Localisation : Nancy

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par 666Raziel »

DarkChap a écrit :Je crois que tu es passé à côté du message là.

Ce que l'histoire accomplit, c'est à la fois une célébration de l'univers riche du Man of Tomorrow et sa brutale confrontation à l'émergence d'un traitement grim n' gritty. Le message de cette histoire assez nuancée, c'est que confronter Superman à un univers "réaliste" et sombre tue nécessairement l'idéal même qu'est censé incarner le personnage.

Admettons. Mais dans ce cas, ça manque un peu de développement je trouve.

Perso', "la mort" de Superman m'a surtout donné l'impression d'un départ en mode coup de tête, façon VGE ou Jospin.

Comparativement à la façon dont :manhattan arrive à se détacher de l'humanité, je pense que l'on était en droit d'attendre mieux venant de Moore.
Au final, juste en lisant l’œuvre, je n'ai pas eu l'impression d'assister à un choc générationnel.

J'aurai peut être dû lire plus de comics du gold et silver âge cela dit...

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3686
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par DarkChap »

666Raziel a écrit :
DarkChap a écrit :Je crois que tu es passé à côté du message là.

Ce que l'histoire accomplit, c'est à la fois une célébration de l'univers riche du Man of Tomorrow et sa brutale confrontation à l'émergence d'un traitement grim n' gritty. Le message de cette histoire assez nuancée, c'est que confronter Superman à un univers "réaliste" et sombre tue nécessairement l'idéal même qu'est censé incarner le personnage.

Admettons. Mais dans ce cas, ça manque un peu de développement je trouve.

Perso', "la mort" de Superman m'a surtout donné l'impression d'un départ en mode coup de tête, façon VGE ou Jospin.

Comparativement à la façon dont :manhattan arrive à se détacher de l'humanité, je pense que l'on était en droit d'attendre mieux venant de Moore.
Au final, juste en lisant l’œuvre, je n'ai pas eu l'impression d'assister à un choc générationnel.

J'aurai peut être dû lire plus de comics du gold et silver âge cela dit...
Pour être honnête, ça n'est pas ma version préférée de cette "dernière histoire de Superman" lui préférant notamment les classiques du Silver l'ayant inspiré tels que The Amazing Story of Superman-Red and Superman-Blue ou The Last Days of Superman ou plus récemment, All Star Superman.

Cela étant, si l'exécution de sa décision d'abandonner son rôle est certes un peu rapide (notamment en comparaison de la narration d'aujourd'hui) je n'ai pas l'impression d'un départ sur un coup de tête. La comparaison à VGE et à Jospin me semble particulièrement étrange vu que ce qui les caractérisaient, c'était une certaine rancoeur à l'encontre de l'électorat, incapable de reconnaître leur prétendue supériorité sur leurs adversaires. Ici en revanche, Superman reconnait pleinement son erreur mais ne se détache pas de l'humanité, bien au contraire, il la rejoint enfin pleinement (et effectivement, pour le coup je pense qu'il est nécessaire de lire les comics pré-Crisis pour prendre conscience de ce qu'était le Supes de l'époque).
Dans cette histoire décidément remplie de nuances, il réalise même plus tard que l'idéal qu'il incarnait était peut-être même en soi une erreur : "Superman was overrated. Too wrapped up in himself. Thought the world couldn't get along without him."
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
666Raziel
Super Remarqué
Messages : 1025
Enregistré le : 03 juin 2013 15:31
Localisation : Nancy

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par 666Raziel »

DarkChap a écrit :Pour être honnête, ça n'est pas ma version préférée de cette "dernière histoire de Superman" lui préférant notamment [...] All Star Superman.
En fait c'est aussi une réflexion que je me suis fait.
All*Star et même Kingdom Come (surtout s'il s'agit d'illustrer le décalage générationnel) sont quand même beaucoup plus efficaces dans leur façon de traiter une fin de Superman.

Après, j'ai bien conscience qu'on ne peut décemment pas comparer une histoire en 2 chapitres à deux mini-séries (qui ont vues le jour après) mais le fait est qu'en 2016 tous ses récits cohabitent donc c'est impossible d'en apprécier l'un sans prendre les autres en considération.
Cela étant, si l'exécution de sa décision d'abandonner son rôle est certes un peu rapide (notamment en comparaison de la narration d'aujourd'hui) je n'ai pas l'impression d'un départ sur un coup de tête. La comparaison à VGE et à Jospin me semble particulièrement étrange vu que ce qui les caractérisaient, c'était une certaine rancoeur à l'encontre de l'électorat, incapable de reconnaître leur prétendue supériorité sur leurs adversaires. Ici en revanche, Superman reconnait pleinement son erreur mais ne se détache pas de l'humanité, bien au contraire, il la rejoint enfin pleinement (et effectivement, pour le coup je pense qu'il est nécessaire de lire les comics pré-Crisis pour prendre conscience de ce qu'était le Supes de l'époque).
Bon, j'avoue mes métaphores ne sont peut être pas ultra pertinentes. :lol:
Mais sur le coup, j'ai trouvé ça énorme et disproportionné comme réaction, avec, in fine, un soupçon d'immaturité.

Quand je dis "énorme et disproportionné" c'est surtout parce que j'ai l'impression que la cause n'est pas si dramatique. Notamment parce que le geste en lui même est un peu trop sophistiqué. Est ce qu'il n'aurait pas mieux valu un bon bris de nuque + des cris et des pleurs ? Là j'ai même pas eu l'impression que Mxbidule en a vraiment pris pour son grade.
Après tu parles de narration ; peut être aussi que les comics de cette époque avaient moins l'habitude de s'appesantir sur les ressentis individuels...

Concernant l'immaturité c'est parce que, pour moi, son action en cachette s'apparente à de la fuite. Or chez un Super-Homme on pourrait attendre de lui qu'il assume son erreur et décide d'en subir les conséquences plutôt que de disparaitre.
Est ce que le final n'aurait pas été plus fort si c'est un procès qui avait forcé Superman à entrer en contact de la kryptonite dorée ? Même en admettant que la justice reconnaisse la légitime défense pour Sup', rien ne l'aurait empêché ensuite de se faire hara-kiri façon kryptonite en guise d'auto-punition.
Mais là encore peut être que c'est juste le Superman de cette époque qui n'avait pas spécialement pour habitude d'avoir à rendre des comptes...

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3686
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par DarkChap »

666Raziel a écrit :
DarkChap a écrit :Pour être honnête, ça n'est pas ma version préférée de cette "dernière histoire de Superman" lui préférant notamment [...] All Star Superman.
En fait c'est aussi une réflexion que je me suis fait.
All*Star et même Kingdom Come (surtout s'il s'agit d'illustrer le décalage générationnel) sont quand même beaucoup plus efficaces dans leur façon de traiter une fin de Superman.

Après, j'ai bien conscience qu'on ne peut décemment pas comparer une histoire en 2 chapitres à deux mini-séries (qui ont vues le jour après) mais le fait est qu'en 2016 tous ses récits cohabitent donc c'est impossible d'en apprécier l'un sans prendre les autres en considération.
Pour apprécier au mieux des récits plus anciens, je pense qu'il faut simplement garder à l'esprit la chronologie des publications.
Kingdom Come est particulièrement inspiré du récit de Moore, montrant également un Superman infecté par les mauvaises valeurs de l'époque (tant in-universe que d'un point de vue plus méta, vu que Waid vise directement les comics Image et Marvel des 90's), se prenant pour un dieu et finissant par se redécouvrir humain.

Mais sur le coup, j'ai trouvé ça énorme et disproportionné comme réaction, avec, in fine, un soupçon d'immaturité.

Quand je dis "énorme et disproportionné" c'est surtout parce que j'ai l'impression que la cause n'est pas si dramatique. Notamment parce que le geste en lui même est un peu trop sophistiqué. Est ce qu'il n'aurait pas mieux valu un bon bris de nuque + des cris et des pleurs ? Là j'ai même pas eu l'impression que Mxbidule en a vraiment pris pour son grade.
Après tu parles de narration ; peut être aussi que les comics de cette époque avaient moins l'habitude de s'appesantir sur les ressentis individuels...

Concernant l'immaturité c'est parce que, pour moi, son action en cachette s'apparente à de la fuite. Or chez un Super-Homme on pourrait attendre de lui qu'il assume son erreur et décide d'en subir les conséquences plutôt que de disparaitre.
Est ce que le final n'aurait pas été plus fort si c'est un procès qui avait forcé Superman à entrer en contact de la kryptonite dorée ? Même en admettant que la justice reconnaisse la légitime défense pour Sup', rien ne l'aurait empêché ensuite de se faire hara-kiri façon kryptonite en guise d'auto-punition.
Mais là encore peut être que c'est juste le Superman de cette époque qui n'avait pas spécialement pour habitude d'avoir à rendre des comptes...
Pour info, il y avait déjà pas mal d'histoire montrant les superhéros rendant des comptes à la justice.

Maintenant, ce genre de scène n'aurait pas sa place dans ce récit. Tu regrettes que Superman n'assume pas son erreur or à mon sens, c'est précisément ce qu'il fait. Assumer ses erreurs, ça n'est pas continuer sa vie comme si de rien n'était en attendant que la justice le force à faire quelque chose, c'est reconnaître de soi-même sa faute et en tirer seul les conséquences en prenant la décision de changer.
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
666Raziel
Super Remarqué
Messages : 1025
Enregistré le : 03 juin 2013 15:31
Localisation : Nancy

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par 666Raziel »

DarkChap a écrit :Maintenant, ce genre de scène n'aurait pas sa place dans ce récit. Tu regrettes que Superman n'assume pas son erreur or à mon sens, c'est précisément ce qu'il fait. Assumer ses erreurs, ça n'est pas continuer sa vie comme si de rien n'était en attendant que la justice le force à faire quelque chose, c'est reconnaître de soi-même sa faute et en tirer seul les conséquences en prenant la décision de changer.
Bah, là on est dans l'idéologie (spéculative de surcroit) donc ça reste très subjectif.

Tel que j'imagine les choses, j'aurais vu Superman se livrer de lui même, quitte à plaider pour sa propre condamnation.
Cela aurait pu faire écho à la Passion du Christ quelque part... (D'ailleurs, dans les années 70-80, est ce que Superman avait déjà eu droit à des traitements de type messianiques ?)


Dans tous les cas, merci DarkChap pour tes explications. A défaut d'avoir apprécié l’œuvre, je l'aurais, au moins, mieux comprise. :)

Avatar du membre
DarkChap
Super Elite
Messages : 3686
Enregistré le : 03 juin 2013 14:33

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par DarkChap »

666Raziel a écrit :
DarkChap a écrit :Maintenant, ce genre de scène n'aurait pas sa place dans ce récit. Tu regrettes que Superman n'assume pas son erreur or à mon sens, c'est précisément ce qu'il fait. Assumer ses erreurs, ça n'est pas continuer sa vie comme si de rien n'était en attendant que la justice le force à faire quelque chose, c'est reconnaître de soi-même sa faute et en tirer seul les conséquences en prenant la décision de changer.
Bah, là on est dans l'idéologie (spéculative de surcroit) donc ça reste très subjectif.

Tel que j'imagine les choses, j'aurais vu Superman se livrer de lui même, quitte à plaider pour sa propre condamnation.
Cela aurait pu faire écho à la Passion du Christ quelque part... (D'ailleurs, dans les années 70-80, est ce que Superman avait déjà eu droit à des traitements de type messianiques ?)


Dans tous les cas, merci DarkChap pour tes explications. A défaut d'avoir apprécié l’œuvre, je l'aurais, au moins, mieux comprise. :)
La comparaison à la Passion ne me semblerait pas pertinente vu que contrairement à Jésus, condamné à mort malgré son innocence, se sacrifiant pour excuser le péché originel, Superman a bien tué Mxy et ne se sacrifierait pour personne.

Quant aux comparaisons messianiques, c'est surtout quelque chose qui vient des films, à partir de celui de 1978. En règle générale, ça n'a pas beaucoup été développé dans les comics, à mon sens, à raison.
I am the Revelation! The Tiger-Force at the core of things! When you cry out in your dreams, it is Darkseid that you see!

Avatar du membre
Biggy
Super Boss
Messages : 2990
Enregistré le : 29 déc. 2012 09:19
Contact :

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par Biggy »

Lu.

Les Derniers Jours de Superman. Voilà un moment que n’importe quel lecteur, n’importe quel fan de comics, et de Superman plus particulièrement, ne s’attend pas à lire un jour. Et pourtant, toutes les histoires sont imaginaires comme le laisse entendre Alan Moore, le scénariste, alors pourquoi ne pourrions-nous pas vivre un tel moment ?

Il était la perfection, une incarnation de la justice venue des étoiles. Pendant cinquante ans, il a combattu les forces du Mal, protégeant les innocents et inspirant le reste de l’Humanité. Mais tout à une fin. Même Superman. Pour commémorer la disparition de Superman, un journaliste interviewe Lois Elliot, ex-Lois Lane et compagne du super-héros. Elle retrace une à une les aventures de Superman, jusqu’à son ultime apparition…
(Contient : Superman Annual #11, DC Comics Presents #85, Superman #423 et Action Comics #583)

Les épisodes #583 d’Action Comics et #423 de Superman marquent la fin d’une ère, avant l’arrivée de John Byrne sur les titres, sur la licence Superman tout simplement, et le grand coup de balai qu’il va effectuer en proposant de nouvelles choses et en modifiant les origines de notre héros emblématique. Julius Schwartz, superviseur éditorial historique de Superman, se souvient de l’engagement du jeune Alan Moore, et lui demande d’écrire la dernière histoire de Superman dans ces deux ultimes numéros, marquant ainsi la fin d’une ère.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, ce tome nous propose deux autres histoires, également signées d’Alan Moore.
Dans « Celui qui a déjà Tout… » Wonder Woman, Batman et Robin (Jason Todd) arrivent à la Forteresse de Solitude pour fêter l’anniversaire de leur ami. Tous s’interrogent sur la justesse, la qualité de leur cadeau, mais en découvrant Superman, ils le découvrent dans un état catatonique, une étrange plante accrochée à son torse. Ce cadeau mystérieux, car il s’agit d’un cadeau, plonge notre héros dans un état lui permettant de vivre le plus beau de ses rêves. Et en l’occurrence, il a l’impression de vivre sur Krypton, qui n’a pas été détruite, avec femmes et enfants… Un homme peut-il avoir le courage de détruire ses propres rêves ? Graphiquement, c’est un régale pour les yeux, Dave Gibbons, égal à lui-même, nous en met plein les yeux et nous montre la différence entre un belle Wonder Woman et une Wonder Woman sexy.
Dans « Aux Frontières de la Jungle », Superman est contaminé par un champignon extraterrestre le plongeant en plein cauchemars (après les rêves du premier épisode) et ne doit son salue qu’à une étrange créature, bien connue d’Alan Moore, Swamp Thing ! Rick Veitch fait un excellent travail sur les visages et expressions des personnages.

Enfin le gros du volume, avec l’histoire donnant son titre au volume. Nous sommes en 1998 et un journaliste du Daily Planet demande une interview à Lois Elliott, ex-Lois Lane, à l’occasion de l’anniversaire (quelle expression bidon) de la disparition de Superman.
La jeune femme replonge alors dans un passé douloureux, aux derniers jours de Superman. Tout commence avec la révélation de son identité, à cause des agissements de Toyman et du Farceur, après le suicide de Bizarro ! (On est bien loin des réactions surprenantes de ses proches dans l’arc Truth, actuellement en VF.) Dès lors, les proches de Superman sont en danger, et notre héros les emmène tous à l’abri, dans sa Forteresse. Et heureusement ! Puisque une alliance surprenante et malsaine entre Lex Luthor et Brainiac, aidée par l’Homme Kryptonite, est bien décidée à en finir avec Superman !

Ce combat va être une véritable boucherie et de nombreux proches ou amis du héros vont tomber sous les coups de l’adversaire, Superman va vite être dépassé par les événements. Le passage express de la Légion et la découverte du véritable responsable de tout cela vont être le point de départ au grand final de notre héros…

Bref, Alan Moore n’y va pas avec le dos de la cuillère, et les derniers moments de Superman s’apparentent à un véritable carnage, nous offre une magnifique histoire de notre héros qui va, toujours, au bout de ses convictions et est prêt à tout pour protéger ses proches. Histoire culte, c’est indéniable, et emblématique de ce que représente Superman, Alan Moore offre une merveilleuse porte de sortie au plus grand de tous les héros.

Avatar du membre
Cyborg
Super Gringalet
Messages : 10
Enregistré le : 18 oct. 2016 20:43

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par Cyborg »

Hello tout le monde :)
Etant assez nouveau dans le monde des Comics, j'aurais une question sur ce récit.

Est-ce une nouvelle histoire écrit par Alan Moore et donnant volontairement un style assez ancien sur les dessins ?
Ou alors, cette histoire la existait déjà à l'époque et elle a juste été "remastérisé" par Alan Moore ?
Car voyant le style des dessins assez anciens, j'avoue ne pas trop comprendre.
Merci de m'éclairer car il a l'air bien.

Avatar du membre
Batman293
Super Héros
Messages : 8871
Enregistré le : 21 déc. 2014 09:58

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par Batman293 »

Ça date d'avant Crisis. Il y a 3 récits différents que Moore a écrit.

Avatar du membre
Cyborg
Super Gringalet
Messages : 10
Enregistré le : 18 oct. 2016 20:43

Re: [UC : DC Deluxe] Les derniers jours de Superman

Message par Cyborg »

Batman293 a écrit :Ça date d'avant Crisis. Il y a 3 récits différents que Moore a écrit.
D'accord, donc ce n'est pas une nouvelle histoire. Mais alors qu'en est-il de cette réedition ? Qu'ont ils changés pour le remettre "au gout du jour" ?

Répondre